Les nouveaux moyens de paiement, de plus en plus dématérialisés, envahissent peu à peu notre quotidien. Ainsi, près d’1 Français sur 5 a recours au moins une fois par mois au paiement sans contact avec sa carte bancaire, et plus d’1 commerçant sur 4 est aujourd’hui équipé en conséquence.La concurrence s’intensifie donc entre les divers acteurs de ce marché tels que banques, « GAFA », ou encore fabricants de smartphones…


L’occasion de faire le point sur les nouveaux usages de moyens de paiement, leurs principes de fonctionnement et leur adoption par les Français.

 

 

 


Une tribune de Namik Touati, Consultant mc2i Groupe


 

 

Portefeuille électronique

Paylib, souvent présenté comme le Paypal français, est un portefeuille électronique issu de l’alliance entre BPCE, Crédit Mutuel Arkea, La Banque Postale, Société Générale et la BNP Paribas. Ce service permet d’effectuer des achats en ligne sans communiquer ses informations bancaires. Au moment de régler, le consommateur renseigne uniquement un identifiant et un mot de passe. Ce service se décline également en boutique grâce à une combinaison avec la technologie sans contact NFC. Le client approche son téléphone du terminal de paiement et la transaction est réalisée.

Afin d’avoir accès à ce service, il suffit de télécharger l’application Paylib puis d’entrer ses informations bancaires ainsi qu’un code d’authentification. Crédit Mutuel Arkea propose également pour le même service une authentification par empreinte digitale afin d’éviter à ses clients d’avoir à entrer un mot de passe.

 

Plaque d’immatriculation

Oney, filiale bancaire du groupe Auchan, a mis en place un nouveau moyen de paiement nommé Automatric. Elle compte collaborer avec le Groupe PSA afin de diffuser cette solution avec comme objectif l’amélioration de l’expérience client.

Concrètement, le client doit enregistrer son numéro de plaque minéralogique et son numéro de carte bancaire au sein d’une application mobile ainsi qu’un code d’authentification. Lors d’un passage en station-service, la plaque est identifiée par les caméras et le client n’a plus qu’à s’authentifier avec son code via une borne ou son smartphone.

L’intérêt pour le client est de gagner du temps et d’éviter des files d’attentes trop longues dans les stations-service. Cette solution est déjà déployée en Espagne et au Portugal.

 

Facebook Messenger

Facebook avait annoncé sa volonté de révolutionner le paiement en ligne. En effet, les particuliers utilisent souvent l’application de discussion instantanée Facebook Messenger pour organiser des événements.

Les algorithmes d’analyse syntaxique de Facebook anticipent les discussions liées aux paiements en repérant dans les conversations le vocabulaire lié à cette action (addition, note, prix, etc.). L’application insère alors un bouton de paiement dans le fil de conversation. Si les utilisateurs ont déjà enregistré leurs informations bancaires, le règlement se fait d’un simple clic.

 

Reconnaissance vocale

La Banque Postale se lance dans le paiement des achats en ligne par reconnaissance vocale. L’objectif est de lier les données de paiement du client à sa signature vocale.
Pour cela, il faut télécharger une application et y entrer les données de sa carte bancaire. En outre, il faut enregistrer via l’application sa voix en prononçant ses nom et prénom ainsi qu’une phrase type.

Lors d’un achat en ligne, le client est contacté par téléphone puis invité à prononcer ses nom et prénom ainsi que la phrase type.

L’intérêt est de sécuriser les paiements en ligne en s’assurant que l’individu qui effectue l’achat est bien le détenteur de la carte bancaire utilisée. Une mise en service est prévue dès cet été.

 

Reconnaissance faciale

Cette solution vise à remplacer l’étape d’authentification par mot de passe lors d’un achat en ligne en proposant à l’utilisateur de réaliser un selfie afin de s’assurer qu’il est bien l’auteur de l’achat.

Paypal, par exemple, veut mettre en place une nouvelle méthode de transaction où le client se géolocalise grâce à l’application Paypal mobile puis une notification est envoyée sur le compte de la boutique qui peut alors vérifier si la personne en face d’elle est bien la détentrice du compte Paypal.

La valeur créée par ces nouveaux modes de paiement est potentiellement très importante. En effet, ils génèrent des données qui améliorent la connaissance du client et permettront de lui proposer des services mieux ciblés. Cependant, afin qu’ils soient largement adoptés, les réticences liées à la sécurité devront être levées (risque de vol de smartphone notamment). L’usage d’une authentification forte par biométrie peut y contribuer…

 

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !