[Étude] Être manager à l’heure de l’IA …

Piloter, décider, gérer, encadrer, définir une stratégie … Au fil du temps la fonction de manager n’a cessé d’évoluer et de se complexifier en dépit (ou à cause) de l'apport des nouvelles technologies...


Quel regard les managers portent sur leur fonction, son évolution, quels sont aujourd’hui leurs principales missions et défis.


La digitalisation a-t-elle changé leur métier ? Comment accueillent-ils l’arrivée des nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle?

Quelles sont les solutions d’IA qu’ils ont ou qu’ils prévoient de déployer et pour quels usages concrets ?


Quelles sont leurs craintes, leurs attentes face à cette technologie et at-elle pu les aider dans le cadre du management à distance ?

Axys Consultants a interrogé plus de 230 managers pour comprendre quels sont les changements provoqués par la digitalisation et l’IA.



Les principaux défis du manager d’aujourd’hui


21 % des managers consacrent plus de 50% de leur temps au pilotage d’activité et prise de décisions

L’animation des équipes est le 2ème poste à mobiliser plus de la moitié de leur temps (14 %).

En dernière position, on retrouve pour 5 % d’entre eux la définition et la mise en œuvre de la stratégie


Le premier défi des managers : la gestion de projet mais celle de l’humain reste une priorité


Les 5 activités jugées comme les plus importantes sont à :

  • 53 % : gérer des projets
  • 51 % : faire monter en compétences les équipes
  • 51 % ex-aequo : améliorer la performance individuelle et collective
  • 49 % : recruter les bons profils
  • 46 % : motiver les équipes.


Hormis la gestion de projet qui relève de la catégorie « pilotage d’activité et prise de décisions », les 4 autres relèvent de l’animation des équipes. Les managers font de la gestion de l’humain une priorité.


Le plus important pour chaque grand type de missions :

  • En termes de pilotage d’activité et de prise de décisions : la gestion des projets (à 53 %)
  • En termes d’animation des équipes (encadrement, motivation…) : les faire monter en compétence ex-aequo avec l’amélioration de la performance individuelle et collective (51 %)
  • En termes de définition et mise en œuvre de la stratégie : participer à son élaboration (39 %)


90 % de managers satisfaits de leurs résultats mais en demande de budget et de personnel pour les maintenir/améliorer


Une augmentation du budget est considérée comme le premier facteur capable améliorer ces résultats (à 30 %) suivi de celle des effectifs (à 19 %) et de méthodes plus adaptées (14 %). La digitalisation des outils se classe en 4ème position (11 %).

La formation arrive en dernière position avec seulement 5 % des suffrages à égalité avec moins de reporting.

90 % des managers constatent une accélération du changement depuis leur prise de fonction et 81 % une augmentation de leur charge de travail

Vient ensuite pour 59 % d’entre eux une demande accrue de reporting.

Malgré ces tensions, ils arrivent à faire face : ils classent en dernier – avec néanmoins des pourcentages élevés- une plus grande complexité pour gérer les équipes (38 %) et pour élaborer le budget (36 %) ex-aequo avec une plus difficulté accrue de communication.


Le manager de demain : un manager augmenté ?


Le manager de demain devra développer en premier son empathie/bienveillance (26 %), sa capacité à créer du lien (20 %) et à sortir du cadre -out of the box- (17 %)

Pour devenir un manager augmenté, il devra être : agile (41 %), assisté par l’IA (22 %) et travaillant de façon collaborative (19 %). Pourtant seule une petite majorité des managers (51%) est familiarisée avec la notion de manager augmenté.

Les managers sont quasiment autant à estimer que le management de demain aussi plus technologique qu’humain.


Le manager face à la digitalisation et à l’IA


88 % des managers estiment que la transformation digitale a impacté leur métier dont 76 % positivement.

Les solutions concrètes de solutions d’IA pour les managers ont été mise en œuvre pour seulement 9 % d’entre eux, alors que 35 % travaillent sur le sujet.

Néanmoins, pour la grande majorité (56 %) ce sujet n’est pas à l’ordre du jour.

Un niveau d’information sur l’IA insuffisant

Seulement un quart de managers (25 %) estiment avoir été suffisamment informé à propos de l’IA et 2 % l’ont été parfaitement. 44 % la juge insuffisante et 29 % n’en n’ont reçu aucune.

L’automatisation est plébiscitée par 44 % des managers car ils estiment qu’elle va leur permettre de se concentrer sur les tâches à forte valeur ajoutée.

Les deux bénéfices suivants attendus grâce l’IA est une assistance à la prise de décision (23 %) et un accroissement de leurs performances (21 %).

Les cinq premières solutions d’IA déployées sont aussi celles qui donnent le plus de satisfaction

Pour les managers bénéficiant de solutions d’IA, on trouve :

  • 40 % d’outils de collecte et d’analyse de données -prédiction et prévision- (19 % des managers satisfaits, 5 % insatisfaits et 16 % sans opinion car la solution est trop récente)
  • 40 % d’assistants conversationnels – Chat bot / Voice bot (19 % de satisfaits, 7 % d’insatisfaits et 14 % sans opinion)
  • 35 % de moteurs de recherche sémantique -base de données/de connaissance/ wiki- (15 % de satisfaits, 10 % insatisfaits et 10 % sans opinion)
  • 25 % de solutions d’évaluation de l’état d’esprit/l’humeur des collaborateurs (14 % de satisfaits, 5 % insatisfaits et 6 % sans opinion)
  • 22 % d’automatisation des tâches managériales -recrutement, reporting, gestion des temps…- (10 % de satisfaits, 3 % insatisfaits, 9 % sans opinion)


Compte tenu des intentions de déploiement d’ici à 18 mois, on retrouvera les mêmes solutions, dans un ordre légèrement différent pour les deux dernières.

Pour les entreprises ayant prévues d’investir dans l’IA :

Déjà déployéPrévision de déploiement d’ici 18 moisProgression
outils de collecte et d’analyse de données40 %54 %+ 14 %
assistants conversationnels – Chat bot / Voice bot40 %54 %+ 14 %
moteurs de recherche sémantique -base de données35 %52 %+ 17 %
évaluation de l’état d’esprit/l’humeur des collaborateurs25 %32 %+ 7 %
automatisation des tâches managériales -recrutement, reporting, gestion des temps22 %38 %+ 16 %




La formation/acculturation à l’IA : le premier frein au déploiement de l’IA à 33 %. On trouve ensuite à 20 % la crainte d’être remplacé par un robot et à 17 % les problèmes d’éthique



Effets de la pandémie : l’IA au secours des nouveaux modes de management à distance ?


Veiller à la santé psychologique/moral des collaborateurs a été la première difficulté rencontrée par les managers (à 69 %) qui ont dû organiser le télétravail.

Viennent ensuite la problématique de maintenir la cohésion des équipes (60 %) et leur motivation (48 %)

23 % des managers ont aussi fait appel à des solutions d’IA pour faciliter le télétravail…







Enquête réalisée du 3 janvier au 15 février 2021 auprès de 232 managers tous secteurs d’activité confondus