Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Avis d'expert

Données personnelles : 1/3 des Français donnent de fausses informations

Selon un rapport sur les données privées de Symantec, les Français pensent que ni les entreprises ni l’Etat n’en font assez pour protéger leurs données. Au point qu’un tiers d’entre eux préfèrent donner de fausses informations en ligne …

 

Alors que les pertes, vols, violations et surveillance des données privées continuent à être régulièrement dévoilés, les citoyens et consommateurs se montrent de plus en plus inquiets quant à leur protection. Le tout nouveau rapport de Symantec « State of Privacy », mené auprès de sept mille personnes, représentatives de la population de 7 pays européens dont la France, montre que 57% des Européens s’inquiètent du fait que leurs données ne sont pas sécurisées et que 59% ont fait l’expérience d’un problème lié à la protection de leurs données dans le passé.

Le rapport montre également la circonspection grandissante des consommateurs sur le sujet, leurs attentes en termes de protection et d’information, ainsi que, pour les entreprises comme pour les Etats, la valeur grandissante des données. Au vu des résultats, Symantec pense que la réticence des individus à partager leurs données va croître et va modifier leurs comportements en ligne.

Si seuls 20% des Européens font confiance aux enseignes de distribution pour protéger leurs données, leurs actions et réactions ne reflètent pas nécessairement cette inquiétude. Le shopping en ligne continue sa croissance; seulement un consommateur sur quatre, voire un sur cinq en France, prend le temps de lire complètement les conditions d’utilisation d’un produit ou service, avant de partager ses données personnelles, et trois sur dix échangeraient leur adresse email pour des bénéfices ou avantages.

Le manque de confiance impacte de plus en plus les comportements

Des premiers éléments, montrés par l’étude de Symantec, sont révélateurs : 57% évitent de poster des informations personnelles en ligne afin de protéger leur vie privée et une personne interrogée sur trois communique de fausses données pour que ses informations personnelles réelles restent privées.

Ce comportement se développe encore plus chez les jeunes : 48% des 18-24 ans ont ainsi déjà menti. Mais un petit tiers accepte de laisser une adresse mail en échange d’avantages. 57% hésitent à laisser des informations personnelles à l’occasion d’un achat. Mais moins d’un sur cinq lisent les conditions d’utilisations des données avant d’en déposer.
La valeur des données est désormais bien prise en compte. 24% des répondants jugent que leurs données personnelles ont une valeur supérieure à 10 000 euros.

Résultats clés européens et français du rapport State of Privacy de Symantec

  • 56% des Français s’inquiètent de la protection de leurs données, une inquiétude plus forte chez les 35-44 ans (61%). Pourtant, moins d’1 Français sur 5 déclare lire complètement les conditions d’utilisation des services en ligne.
  • 66% des consommateurs européens veulent une meilleure protection de leurs données personnelles, mais ne savent pas comment faire ni vers qui se tourner. En France, ce ne sont pas moins de 72% des individus qui partagent ces aspirations et doutes.
  • 7 Européens sur 10 pensent que les institutions médicales sont les plus dignes de confiance pour la protection de leurs données. Les entreprises technologiques (moteurs de recherche ou OS informatique) (22%), la distribution (19%) et les réseaux sociaux inspirent le moins confiance. Les chiffres France sont identiques, avec seulement 8% des Français qui font confiance aux réseaux sociaux pour la protection de leurs données.
  • Les consommateurs sont divisés quant à savoir à qui revient la responsabilité de pourvoir à la protection des données : pour 36% d’entre eux, c’est à l’Etat, pour 30% aux entreprises et pour 33% aux individus eux-mêmes de protéger au mieux leurs informations*. Pour les Français, c’est avant tout à l’Etat (37%) et aux entreprises (36%) et nettement moins aux individus (27%) de prendre en charge ces mesures de protection.
  • Pour 88% des Français comme des Européens, la protection et la sécurité des données sont très  importantes lors de l’achat d’un produit ou d’un service, devançant la qualité et le service client.
  • Près d’un jeune sur deux (48% des 18-24 ans) a déjà donné de fausses informations pour garder le caractère privé de ses données personnelles réelles lors d’un enregistrement quelconque.
  • La majorité des personnes interrogées en France comme en Europe pensent qu’il n’est pas juste que des entreprises tirent profit de l’échange de données communiquées. Mais 3 utilisateurs sur 10 sont prêts à donner leur adresse email en échange de bénéfices ou d’avantages.

 

Les chiffres-clés à retenir pour la France :

infographie-donnees-personnelles-symantec-2015

 

 

L’intégralité du rapport est disponible en téléchargement ici

 

e-Commerce

Avant, pendant ou après, Internet se trouve aujourd'hui au cœur du parcours d'achat des Français.

Avis d'expert

En tant que moteur essentiel de l’économie française, les petites et moyennes entreprises (PME) sont à la croisée des chemins en ce qui concerne...

# A lire aussi ...

Data

Si l'intelligence artificielle améliore l'expérience client et les ventes, son déploiement reste souvent problématique pour les marques...

Data

Selon une étude, 38% des sites web continuent de collecter des donnés sans respecter le cadre du RGPD...

Data

Les voitures intelligentes connaissent désormais chacun de nos mouvements. En réalité, elles surveillent toutes nos habitudes de conduite ainsi que chacun de nos emplacements....

Avis d'expert

Cookieless, RSE, retail media... A quels changements s'attendre sur le marché de la publicité dans les mois à venir ?

Publicité