Calibration de l’offre et des prix, amélioration de l’expérience client et de la communication, gestion des stocks et de la supply chain…

S’il est un bien un secteur où les données sont cruciales aujourd’hui, c’est bien celui du retail.

Mais comment les distributeur utilisent-ils concrètement cette data et dans quels buts : le point en infographie…

 

Diametrix, filiale du groupe Diamart dédiée à la data science pour la performance omnicanale, présente les réponses des dirigeants de la distribution à une question que toutes les enseignes se posent : Comment la data peut-elle véritablement être utile dans le métier de retailer ? Comment peut-elle concrètement développer la performance ?

Pour réaliser cette analyse, 22 usages de la data pour le retail ont été évalués sur 6 thématiques : prix, offre, réseaux de points de vente, parcours et expérience client, CRM et communication, stock et supply chain.

E.Leclerc, Carrefour, Auchan ou Picard dans l’alimentaire ; Décathlon, Gamm vert, But ou Galeries Lafayette chez les enseignes spécialisées, ces grands acteurs du retail comme les autres répondants sont unanimes : les enjeux de la data sont très importants sur tous les thèmes (notés en moyenne 3,9 sur 5), avec une réelle complexité perçue pour la mise en œuvre (3,4 sur 5).

 

 

Quels sont les usages de la data les plus importants pour les retailers ?

En termes d’enjeux, les dirigeants interviewés placent en tête l’amélioration de la prévision des ventes (4,7 sur 5), l’optimisation de la précision des stimuli clients en CRM (4,6) et le développement d’une relation client enrichie et personnalisée (4,4).

Mais la complexité des sujets est variable : ainsi, les usages touchant à la supply chain et au pilotage des flux sont considérés comme les plus difficiles. Et c’est sur la modélisation des parcours clients multicanaux que les enseignes se sentent le moins matures.

 

Jean-Pascal Garcia, Directeur Général de Diametrix, conclut :

« Notre étude montre que les enseignes sont conscientes de l’importance de la data dans leur métier… mais ne savent pas vraiment comment s’y prendre.

Il y a pourtant urgence : face aux GAFA, la data peut contribuer à améliorer la performance des retailers dans de nombreux domaines ».

 

La data sera donc bien au cœur des modèles de distribution de demain… reste à savoir par où commencer…

 

 

# à lire aussi...

Assistants vocaux : quand la personnalisation va trop loin…

Une limite semble avoir été franchie : 69 % des consommateurs se…

Relation client : l’IA est un avantage concurrentiel…

Une étude menée à travers sept pays dont la France, révèle que…

Connaissance client : quand les données ne suffisent plus…

Malgré la multiplication des données disponibles, seules 2 entreprises sur 10 considèrent…