Selon IDC, les investissements dans le Big Data devraient avoisiner les 130 milliards de dollars cette année dans le monde. Sur les trois prochaines années la croissance du secteur ne devrait pas faiblir et le marché pourrait dépasser les 200 milliards dès 2020…

 

Les dépenses mondiales dans le marché de l’analyse de grands volumes de données (BDA) vont connaître une croissance annuelle de 11,7% jusqu’en 2020, selon le cabinet de recherches IDC.

Dans son rapport, la société table sur des investissements à hauteur de 130 milliards de dollars en 2016, soit une hausse de 11,3% par rapport à 2015.

En 2020, les analystes d’IDC prévoient des valeurs supérieures à 203 milliards de dollars.

Ces investissements seront surtout conduits dans le secteur bancaire, la fabrication et la transformation manufacturière, les gouvernements centraux et fédéraux ainsi que les prestataires de services professionnels.

A eux seuls, ils représentent environ la moitié des dépenses dans le domaine Big Data et Analytics (BDA) réalisés en 2016, selon le cabinet d’étude. Et ils en resteront les principaux acteurs jusqu’en 2020.

 

Le secteur bancaire accro au Big Data

Les établissements bancaires mèneront le bal en matière de dépenses dans le BDA.
En 2016, les analystes prévoient 17 milliards de dollars d’investissements.

Et le secteur restera le plus dépensier dans ces technologies durant les cinq prochaines années.

Les télécommunications, les services publics, les assurances et les transports contribueront participeront également à cette croissance.

«Les sondés de ces industries accordent la priorité aux initiatives BDA par rapport aux autres investissements technologiques, explique Jessica Goepfert de IDC. Dans le milieu bancaire, beaucoup de ces efforts se concentrent sur la gestion des risques, la prévention de la fraude et toutes les activités liées à la conformité.

Pour les télécoms, c’est en revanche l’expérience-client qui est au cœur des investissements Big Data. Les technologies d’analyse de données et de Big data y sont notamment déployées dans les centres d’appels afin de permettre aux agents d’offrir un service de qualité supérieure»

 

Un marché tiré par les grandes entreprises

Les grandes entreprises comptant plus de 500 employés seront les principaux acteurs dans le domaine des analyses de données et Big data, selon IDC.

Elles généreront environ plus de 154 milliards de dollars de dépenses en 2020.

Les petites et moyennes entreprises continueront toutefois toujours de mener des investissements dans les technologies d’analyses de gros volumes de données, en contribuant à hauteur d’un quart des dépenses mondiales.

 

Des investissements avant tout dans les services

Les investissements BDA seront essentiellement effectués dans les services IT et aux entreprises.

De leur côté, les investissements en logiciels vont croître de plus de 60 milliards de dollars en 2020.

Enfin, les dépenses hardware vont croître annuellement en moyenne de 8,7%, pour atteindre 29,9 milliards de dollars en 2020.

 

 

# à lire aussi...

L’an 1 du RGPD : Bilan d’une année contrastée

Le 28 mai prochain marquera le premier anniversaire de la mise en…

RGPD : un an après, quel impact sur l’industrie du marketing ?

La mise en place du règlement sur la protection des données a…

Pirater les Humains : quand les hackers cibleront notre ADN

La transformation numérique ouvre des brèches toujours plus larges aux cybercriminels. Mais,…

Démocratiser l’usage de la data science

Source inépuisable de richesse pour l’entreprise, la data science offre un gain…

Connaissance client : quand les données ne suffisent plus…

Malgré la multiplication des données disponibles, seules 2 entreprises sur 10 considèrent…