Si 81% des dirigeants marketing français sont convaincus de la grande importance du Big Data, 52% allant jusqu’à la qualifier de « futur incontournable de la communication et du marketing », seuls 18% des annonceurs ont concrètement lancé des projets …

 

Une étude FullSIX / Limelight fait le point sur l’avancement des annonceurs Français en terme de perception du Big Data. Si les décideurs marketing français sont convaincus de l’intérêt du Big Data et perçoivent clairement comment il peut impacter la performance, (très) peu d’entre eux ont mis en oeuvre leurs projets.

Les conclusions à retenir de cette étude:

La conviction d’un intérêt énorme

  • 81% des dirigeants marketing français sont convaincus de la grande importance de la Big Data, 52% allant jusqu’à la qualifier de « futur incontournable de la communication et du marketing »
  • 82% y voient un potentiel de croissance et d’efficacité important, dont 20% à court terme et 43% à moyen terme

Une grande clarté sur comment la Big Data impacte la performance 

  • Le caractère structurant et universel de la Big Data est parfaitement perçu, les annonceurs estimant qu’elle s’applique au CRM (97%), au Web (97%), au Mobile (91%), à l’achat d’espace (84%) et à l’expérience en magasin (77%)
  • Les bénéfices de la Big Data sont aussi clairement définis avec un podium dans l’ordre de Connaissance client, Ciblage, Personnalisation, Mesure de performance

Mais paradoxalement un avancement modéré voire faible de mise en œuvre

  • Seuls 18% des annonceurs ont concrètement lancé des projets
  • Seuls 6% ont des projets aboutis

Quand on tente de comprendre les raisons de ce paradoxe, les raisons invoquées sont de quatre ordres :

  • L’organisation en silo (75%)
  • Le manque de savoir-faire interne (74%)
  • Le besoin de case studies lisibles (72%)
  • Le manque d’accompagnement externe (56%)

Marco Tinelli, Président du groupe FullSIX, commente : « Il est paradoxal de constater que d’une part les enjeux sont parfaitement compris avec un enthousiasme certain mais que d’autre part la mise en œuvre semble si laborieuse et complexe. Sur ce sujet plus que sur tous les autres, les agences doivent apporter aux annonceurs autre chose que des concepts et des mots. C’est un soutien global dont les annonceurs ont besoin, depuis des case studies clairs jusqu’à une assistance à l’implémentation agile et progressive. Le premier champ d’application de la Big Data est le marketing, et c’est la responsabilité des agences de faciliter le passage du dire au faire. »

Etude FullSIX / Limelight menée du 2 au 16 septembre 2014 auprès de 100 décideurs français dans les domaines du Marketing et de la Communication, dans le but d’identifier les enjeux de la Big Data et de mieux comprendre l’état réel d’avancement des annonceurs et de l’industrie sur ce sujet.
1 comment

Comments are closed.

# à lire aussi...

Internet: les chiffres-clés en 2019

Nombre d’internautes en France et dans le monde, applications mobiles et réseaux…

RGPD : Les consommateurs restent dans le flou…

Seuls 8% des consommateurs dans le monde estiment mieux comprendre comment les entreprises utilisent leurs données depuis l’entrée en vigueur du RGPD.

On a désormais plus peur des hackers que des cambrioleurs…

Signe des temps, une récente étude mondiale montre que la cybercriminalité est…

La voix est une donnée comme les autres

82% des Français ne savent pas que leur voix est une donnée…