/

80% des internautes continuent de partager leurs données personnelles

Si les Français sont conscients de la valeur de leurs données, 8 internautes sur 10 acceptent encore de les partager, le plus souvent par facilité...


Alors que les foyers sont de plus en plus connectés à internet, que les usages numériques et la circulation de data s’accélèrent, le débat public autour des données personnelles s’intensifie.

La nouvelle vague de l’étude Web Observatoire révèle que les Français sont plutôt enclins à partager une partie de leur vie privée puisque plus de 8 internautes sur 10 (82%) ayant surfé sur le web au cours du dernier mois, acceptent de partager leurs données personnelles.

43% le font « seulement lorsqu’ils le jugent nécessaire », tandis que pour près d’un tiers (31%) cela dépend du site consulté.

Un partage encore plus répandu chez les utilisateurs de tablettes ou TV connectées, qui sont plus de 85% à accepter cette pratique…


« Avec un usage numérique omniprésent, les données personnelles se multiplient. Les internautes sont désormais conscients de la valeur de ces données et de la nécessité de les protéger.

Ils sont néanmoins prêts à les partager avec les marques mais pas dans n’importe quelles conditions.

Deux prérequis pour ce partage : qu’il y ait une relation préalable entre l’internaute et la marque d’une part et d’autre part que ce dernier y trouve un intérêt, tel que bénéficier d’une offre promotionnelle, d’un bon plan ou d’une exclusivité »

Charlotte Leboucher, Directrice d’études chez Médiamétrie.




Cookies supprimés et géolocalisation acceptée


Pour protéger leurs données personnelles sur internet, 8 internautes sur 10 (80%) déclarent supprimer les cookies et données de navigation au cours du dernier mois.

Plus de la moitié d’entre eux (52%) utilisent cette technique pour nettoyer leur équipement (ordinateur/téléphone/tablette), tandis que 16% le font à chaque fois qu’ils quittent leur navigateur.

La géolocalisation s’ancre dans le quotidien des Français avec la part croissante de l’utilisation du mobile pour consulter internet.

Ainsi, 76% des mobinautes interrogés acceptent d’être géolocalisés. Parmi eux, 9% acceptent systématiquement et plus des deux tiers (67%) lorsqu’ils le « jugent nécessaire ».

La raison principale avancée : par simplicité d’usage afin d’éviter de remplir les coordonnées de leur position et de localiser les services autour d’eux. 



Qui sont les adeptes de la navigation privée ?


Plus de 7 internautes sur 10 (73%) ont utilisé la navigation privée au cours du dernier mois : pour plus d’un tiers d’entre eux (36%) lorsqu’ils l’ont « jugé nécessaire » et pour 24% en fonction du site.

Les hommes ont plus tendance à recourir à cette pratique que les femmes (76% versus 70%), ainsi que les jeunes : 81% des internautes entre 15 et 24 ans sont adeptes de la navigation privée (versus 68% des 65 ans ou plus).


Les Français et la pollution numérique


Les Français se montrent sensibles à la pollution numérique.

En effet, plus de 3 internautes sur 4 (78%) ont réalisé au cours du dernier mois au moins une action dont l’objectif est de réduire leur empreinte écologique.

Pour la grande majorité d’entre eux (63%), il s’agit notamment de vider leur boîte mail et de se désinscrire des newsletters pour limiter le stockage.

« La préoccupation autour des données personnelles et de la pollution numérique, combinée à des actions telles que la suppression de cookies, la navigation privée ou le partage de la géolocalisation représentent un ensemble de facteurs qui montrent bien le niveau de maturité élevée que les Français ont atteint dans leurs utilisations du numérique et leur grande maîtrise d’un outil devenu inéluctable »

Charlotte Leboucher, Directrice d’études chez Médiamétrie.







Méthodologie 

Etude menée auprès de 5 412 internautes tous supports dernier mois et utilisateurs principaux de téléphone mobile âgés de 15ans et plus vivant en France