Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

e-Commerce

10 choses à savoir sur le Black Friday

D’où vient exactement le Black Friday et qu’est-ce qui le rend si spécial ?
Retour sur 10 choses à savoir sur cet évènement majeur du e-commerce…



Le Black Friday débute cette semaine.

Depuis sa première édition en France en 2013, cet événement commercial gagne chaque année en popularité.

Les consommateurs français ont dépensé 5,3 milliards d’euros lors du Black Friday l’année dernière et 73% comptent dépenser la même somme ou davantage cette année d’après une récente étude Dealabs.

De belles opportunités en perspective, donc, que ce soit pour les consommateurs et enseignes à l’occasion de cet évènement.

Mais d’où vient exactement le Black Friday et qu’est-ce qui le rend si spécial ? Dealabs partage ici les dix choses à savoir sur le Black Friday…



1) Le Black Friday aura lieu le 26 novembre cette année

Le Black Friday se tient chaque année le lendemain de Thanksgiving – que les Américains célèbrent traditionnellement le dernier jeudi de novembre -, amenant ainsi l’édition 2021 au 26 novembre.

Cependant, nous avons pu constater que les bonnes affaires fleurissaient, depuis plusieurs années maintenant, quelques jours avant l’événement et jusqu’au lundi suivant (Cyber Monday, le 29 novembre cette année).


2) Le Black Friday est né à Philadelphie en 1961

Le Black Friday est né de Philadelphie (Pennsylvanie, USA) et s’est tenu pour la première fois en 1961.

Thanksgiving est un jour férié aux États-Unis : de nombreux Américains posent également un congé le jour qui suit.

Les commerces de Philadelphie ont donc décidé de tirer parti de ce rendez-vous pour proposer des promotions pour attirer les quatre millions d’habitants qui peuplaient la ville à l’époque.


3) En France, le Black Friday existe depuis 2013

En comparaison, le Black Friday français est encore un phénomène récent, datant seulement de 2013.

Son import est une initiative d’Amazon. Dans les années qui ont suivi de grandes enseignes telles que Auchan, Cdiscount, Darty, Fnac, Géant Casino, La Redoute et Leroy Merlin s’y sont rattachées.

Et, depuis 2017, les commerces locaux suivent également la tendance en baissant leurs prix pendant la période pour faire face à la compétition du e-commerce.


4) On ne sait pas pourquoi ce vendredi est « noir »

De nombreuses hypothèses entourent le nom du « Black Friday » (littéralement vendredi noir) et personne ne sait réellement à quoi la couleur « noire » fait référence.

Selon une théorie, en 1961, tant de chasseurs de bons plans s’étaient rendus à Philadelphie que les rues étaient noires de monde.

Une autre veut que les commerçants aient compté tellement de billets à cette occasion que leurs mains étaient noires d’encre.

Une troisième indique que les commerces de Noël ont fait un chiffre noir pour la première fois le jour du Black Friday.


5) Au cours du Black Friday, les consommateurs économisent en moyenne 38,4 %

Les promotions sont au cœur du Black Friday : les commerces essayent de stimuler leurs ventes avec des promotions allant parfois jusqu’à -90 %.

Cependant les consommateurs doivent garder un œil critique sur ces promesses publicitaires.

Souvent, le rabais fait référence au prix de vente conseillé et non au prix (généralement beaucoup plus bas) auquel les consommateurs peuvent acheter le produit en magasin.

En fait, au cours des deux dernières années, les consommateurs n’ont pu économiser que 38,4 % en moyenne lors du Black Friday.



6) Les commerces physiques ont adopté le Black Friday de manière autonome

Le Black Friday est un événement commercial décentralisé sans organisateur, que les commerçants ont adopté d’eux-mêmes.

Dans les grandes villes comme Paris, Marseille, Lyon, Lille et Nice, mais aussi dans de nombreuses petites villes, les prix baissent depuis 2017 à l’occasion de cet événement.

Certains commerces proposent des programmes dédiés pour se tenir à jour des bons plans sur internet.

Contrairement aux États-Unis, ce sont les commerces en ligne qui ont proposé des réductions pour le Black Friday en premier.


7) Les consommateurs dépensent plusieurs milliards d’euros pour le Black Friday

L’an dernier, les consommateurs ont dépensé 5,3 millions d’euros entre le Black Friday et le Cyber Monday, selon le Center for Retail Research (CRR).

Néanmoins, la pandémie a eu un fort impact sur le moral des consommateurs : les ventes ont chuté de 11%.


8) L’électronique grand public et la mode sont les catégories les plus populaires

Lors du Black Friday 2020, plus d’un consommateur sur quatre (27,7 %) a acheté des articles électroniques.

Un sur neuf (11,1 %) a opté pour des articles et accessoires de mode, tandis que 10,6 % ont acheté des meubles ou articles de décoration.

Les jeux et jouets (9,8 %) et l’alimentation (7,8 %) complètent les cinq groupes de produits les plus populaires[1].


9) Les French Days sont la réponse française au Black Friday

Le Black Friday ne fait pas l’unanimité, particulièrement auprès des commerces Français.

Pour contrer la domination du marché par Amazon, les six grandes enseignes françaises de commerce électronique (Boulanger, Cdiscount, Fnac Darty, La Redoute, Rue du Commerce et Showroomprivé) ont créé les French Days en 2018.

Deux fois par an, au printemps et à l’automne, elles mènent alors une action commerciale et publicitaire concertée, avec des réductions sur cinq et quatre jours respectivement.

Les French Days mettent l’accent sur les produits de marques françaises.


10) Le Black Friday n’est pas le premier événement shopping mondial

Même si les commerces américains ont réalisé un chiffre d’affaires de 34,4 milliards de dollars (29,14 milliards d’euros) pour le Black Friday 2020, le Black Friday américain n’est que le deuxième plus grand événement commercial au monde.

En effet, le Single Day (la Journée des Célibataires) lancée par des étudiants de Nanjing (Chine) en 1993, fait encore mieux. En 2020, les consommateurs ont acheté pour 115 milliards de dollars (96,97 milliards d’euros) lors de cette journée si particulière.

Cette année, Alibaba, le plus grand groupe numérique chinois, a réalisé à lui seul 72,47 milliards de dollars (62,48 milliards d’euros) grâce aux achats des consommateurs.






[1] Résultat d’une étude Dealabs durant laquelle ont été analysés 3,6 millions d’achats






# A lire aussi ...

Insights

Cette édition du Black Friday s'est muée en Black Saturday pour les magasins qui ont connu une affluence plus importante le samedi que le...

e-Commerce

Prix élevés, ruptures de stocks ou retards de livraison... Selon une étude Oracle, les consommateurs sont très inquiets pour leurs achats de Noël.

Email

Les envois mondiaux d'emails devraient augmenter de 30% cette année lors du Black Friday...

e-Commerce

La "Black Week" devrait être extrêmement chargée cette année...

Publicité