En 2019, les ventes sur mobile vont s’élever à 20.386 milliards d’euros, dont 12.7 milliards d’euros sur smartphone, et 7.6 milliards pour les tablettes …



RetailMeNot, éditeur des sites Ma Reduc et Poulpeo, vient de publier son dernier rapport réalisé avec le Centre for Retail Research (CRR) sur les chiffres et les tendances du e-commerce et m-commerce en France.

Le mobile tire la croissance du e-commerce

Le mobile a trouvé sa place dans le parcours d’achat des Français. Chaque année, il représente à lui seul une grande part de la croissance du e-commerce.

En 2019, les ventes sur mobile vont ainsi s’élever à 20.386 milliards d’euros, dont 12.7 milliards d’euros sur smartphone, et 7.6 milliards pour les tablettes selon l’étude.

Au détriment des autres écrans comme le PC ou la tablette, le mobile ne cesse de prendre de l’ampleur pour les achats en ligne grâce aux nombreuses applications et aux sites web adaptés.

Son rôle devient essentiel et incontournable pour les utilisateurs avant et pendant l’acte d’achat.

C’est tout un parcours d’achat sur mobile que les retailers doivent prendre en compte en 2019.

Un marqueur décisif dans la décision d’achat

Le mobile est largement utilisé par les Français en amont de l’acte d’achat. Ils utilisent cet outil pour comparer les prix entre le magasin et les sites de vente en ligne (69%), échanger avec leur entourage pour mûrir leur réflexion sur un produit (67%), ou rechercher des offres disponibles pour profiter du meilleur prix (61%).

Le mobile est donc un canal prisé pour rechercher les meilleurs bons plans et s’assurer de faire une bonne affaire en boutique comme en ligne.

Le choix d’acheter en ligne s’installe progressivement dans les pratiques des français puisque 19% des utilisateurs mobiles français préfèrent acheter en ligne plutôt qu’en boutique chez le même retailer.

Dans la même veine, 20% des acheteurs sur mobile français consultent seulement le produit en boutique mais préfèrent confirmer leur achat en ligne auprès de différentes enseignes pouvant proposer le même produit à un prix potentiellement plus compétitif.

L’outil des bonnes affaires

L’utilisation du mobile est donc un gage d’achat malin qui s’installe petit à petit dans le quotidien des Français.

En plein essor, les coupons digitaux permettent en effet de profiter de réductions plus conséquentes que des coupons papiers par exemple.

L’étude révèle que 25% des Français ont utilisé un coupon digital en 2018. Ces coupons ont permis d’économiser en moyenne 106€ sur l’année par personne.

Le développement du smartphone a entraîné une transformation radicale de l’acte d’achat pour les retailers, plaçant ainsi l’omnicanalité au cœur de la stratégie des marques.

Le smartphone, toujours à portée de main des consommateurs, est un outil indispensable aujourd’hui pour penser, vérifier et valider un achat répondant aux attentes et au prix le plus juste.

L’activité sur mobile pour le shopping a donc permis aux consommateurs de jongler entre divers canaux pour s’informer, acheter et ainsi personnaliser leurs parcours d’achat selon leurs propres préférences. La frontière entre shopping en ligne et en boutique n’a jamais été aussi mince et perméable.

« La promotion digitale connaît un nouvel essor avec l’usage du mobile. Nous le constatons notamment grâce au trafic mobile en pleine progression sur nos marques MaReduc et Poulpeo.

Les consommateurs sont à la recherche de bons plans et d’avis dans toutes les catégories.

Le coupon digital, que ce soit sous forme de code promo ou de cashback, s’adresse à un public de plus en plus large et permet de faire économiser des sommes plus importantes que le coupon papier sur des tickets de caisse par exemple. »


Thomas Sauzedde, Directeur Général de RetailMeNot France




Méthodologie de l’étude

Ce rapport indépendant sur les ventes au détail sur Internet pour la période 2017-2021 a été commandité par RetailMeNot et réalisée par le Centre for Retail Research (CRR) établi à Nottingham, en Angleterre.

L’étude analyse le bilan et les prévisions de l’e-commerce dans 6 pays européens. Les pays européens sur lesquels porte l’étude sont la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas.

Des entretiens ont été menés avec des échantillons représentatifs dans les 6 pays européens en octobre et novembre 2018 avec 5 500 acheteurs et 300 détaillants au total. L’étude reprend également des données publiées par des agences de statistique gouvernementales, des départements nationaux de l’économie et des finances, des bureaux d’études, des analystes et des groupes de recherche.

# à lire aussi...

Les spécificités du e-commerce B2B

Initier un projet de e-commerce en B2B est indiscutablement un sujet stratégique…

Quand l’innovation écorne l’image de marque…

Automatisation, social media, IA, CX… Aujourd’hui, les marques se sont lancées dans…

L’impact de l’IA sur les prix de vente

Ce n’est un secret pour personne, le prix d’un produit sur le…

Pour les plus jeunes, Internet est presque mobile-only…

Selon les derniers chiffres de Médiamétire, les 11-14 ans passent plus de 2H par jour sur leur mobile…

Soldes d’été : Les Français se rendront avant tout en magasins

Les soldes d’été débutent la semaine prochaine. L’occasion pour les consommateurs de…