Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

e-Commerce

[E-commerce] Les français dépenseront encore plus en 2015

Quelles perspectives pour le e-commerce en 2015? Selon le dernier baromètre Fevad/CSA, 90% des français pensent acheter autant ou plus sur internet qu’en 2014. M-commerce, consommation collaborative et nouvelles technologies devraient continuer à porter la croissance du commerce en ligne en France…

 

Malgré un contexte économique difficile, 6 e-acheteurs sur 10 (61%) estiment que cela n’affectera pas leur consommation sur Internet, notamment les hommes (65%).

fevad-csa-2015-1

 

Les plus jeunes pensent même que la conjoncture les incitera à acheter davantage sur la toile (26% des 18-24 ans vs. 18% pour l’ensemble).

 

La consommation on-line reste à un haut niveau en 2015

La quasi-totalité des e-acheteurs (98%) déclare avoir acheté en ligne en 2014, et pour la moitié au moins une fois par mois (53%). Les CSP + et les Parisiens sont plus nombreux à acheter une fois par mois. Au final, 9 e-acheteurs sur 10 envisagent d’acheter autant ou plus sur Internet qu’en 2014.

 

fevad-csa-2015-2

 

Leurs achats en ligne porteront, comme l’année dernière, en premier lieu sur l’habillement. Viennent ensuite les achats de produits culturels, les voyages et produits du tourisme et les produits techniques/électroménagers. S’agissant de produits plus récemment apparus sur la toile, les achats se porteront en 2015, sur les bons d’achats à valoir en magasin ou en ligne, les médicaments sans ordonnance et les objets connectés.

 

Le m-commerce porté par le développement de la 4G et des équipements nouvelle génération grands écrans

Les e-acheteurs sont de mieux en mieux équipés en mobilité et donc plus utilisateurs des équipements mobiles pour acheter en ligne. 29% des équipés ont utilisé leur tablette pour effectuer des achats en 2014 (vs. 27% en 2013) et 17% leur Smartphone (vs. 11% en 2013, en hausse notable par rapport à 2013). Ce taux monte même à 23% parmi les équipés 4G.

Un tiers des équipés Smartphone ou tablette (respectivement 32% et 33%) installe des applications de sites marchands pour effectuer leur achats, une proportion qui grimpe respectivement à 46% et 52% chez les 18-24 ans. La majorité n’installe pas systématiquement l’application pour effectuer un achat mais privilégie celles de leurs enseignes préférées. Installer de nouvelles applications de sites marchands est d’ailleurs un des principaux usages marchands envisagés pour 2015 sur Smartphone (31%), derrière l’utilisation du mobile pour flasher les QRcodes (36%).

 

fevad-csa-2015-3

 

Tous les usages marchands projetés en 2015 sont portés par la 4G et les grands écrans.

En 2015, les types achats envisagés à partir du Smartphone sont identiques à 2014. Ils porteront essentiellement sur les billets de train, d’avion ou la réservation de séjour et la mode et accessoires. 2 secteurs tendent  à progresser : l’achat de produits culturels physiques, en hausse de 32% et les billets de spectacles avec 31%.

 

Une consommation collaborative en plein essor avec des e-acheteurs portant un fort intérêt à la vente directe en ligne

La consommation collaborative ne cesse de progresser depuis quelques années et trouve en partie son souffle sur la toile. Les e-acheteurs étaient 20% à consommer « collaboratif » en 2013, ils étaient 35% en 2014 et projettent d’être 60% de le faire en  2015. Les ventes directes et notamment les achats groupés directement aux producteurs par Internet (AMAP, fruits, légumes, …) est  le mode de consommation qui bénéficie de la plus forte progression (7% l’ont utilisé en 2014 et 31% l’envisagent en 2015).

La réservation d’hébergements auprès de particuliers (35%) et le covoiturage (26%) sont d’autres consommations collaboratives fortement envisagées pour 2015.

 

Des objets connectés encore confidentiels qui suscitent de l’intérêt en 2015

Un e-acheteur sur cinq déclare avoir déjà utilisé un objet connecté en 2014 dans l’univers de la santé, de la maison, du transport ou de l’habillement. Ils sont 28% à envisager de le faire en 2015 : 15% dans l’univers de la santé (poids, tension, rythme cardiaque, sommeil…), 13% dans l’univers de la maison (frigo, sécurité, énergie…), 12% dans l’univers des transports (entretien voiture, géolocalisation…) et 11% pour les vêtements, montres et bracelets connectés.

Toutefois, la transmission de données personnelles via les objets connectés à des fins commerciales reste un sujet sensible et segmentant. En effet, 27% des e-acheteurs accepteraient de recevoir des offres commerciales à partir des données collectées par le biais de leurs objets connectés. Ils seraient davantage enclins à le faire via l’univers de la maison.

 

Ces résultats sont issus de l’enquête Fevad/CSA sur le bilan des achats de Noël 2014 sur Internet, réalisée en ligne du 26 au 31 décembre 2014 auprès d’un échantillon représentatif de 1 009 e-acheteurs français de 18-75 ans constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, CSP, région, fréquence d’achat en ligne). Les résultats ont été redressés afin d’être représentatifs du profil des e-acheteurs français.

 

e-Commerce

Avant, pendant ou après, Internet se trouve aujourd'hui au cœur du parcours d'achat des Français.

Avis d'expert

En tant que moteur essentiel de l’économie française, les petites et moyennes entreprises (PME) sont à la croisée des chemins en ce qui concerne...

# A lire aussi ...

e-Commerce

Les Français sont de plus en plus friands des achats via applications mobiles...

Avis d'expert

Avec l’avènement d’internet et les progrès de la technologie du numérique, vous lancer dans le business en ligne n’a jamais été aussi facile et...

e-Commerce

Avec plus de 39 millions de visiteurs uniques chaque mois, Amazon continue de largement dominer le e-commerce en France.

e-Commerce

Le secteur du e-commerce a généré 159,9 milliards d’euros en 2023, en hausse de 10,5% sur un an...

Publicité