Selon les premiers résultats publiés par la Fevad, le mouvement des Gilets Jaunes n’aurait finalement pas provoqué de report massif des achats de fin d’année vers internet…

 

La FEVAD et l’Institut CSA publient les résultats d’une enquête exclusive sur le comportement d’achat des Français à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Cette étude sera prochainement complétée par le chiffre des ventes de Noël qui sera publié dans le cadre du bilan e-commerce 2018 présenté à la fin du mois de janvier.

 

Un nombre d’acheteurs sur internet stable par rapport à l’an dernier

Au moment des fêtes de fin d’année, Internet est toujours incontournable : 73% des e-acheteurs français y ont fait leurs achats. Ce chiffre reste comparable à celui de l’an dernier où ils avaient été 75% à avoir fait leurs courses de Noël sur le web.

Le montant moyen dépensé pour ces achats s’élève cette année à 289 euros. Un budget plus important chez les hommes (350 euros en moyenne), chez les personnes âgées de 50 ans et plus (368 euros en moyenne), auprès des CSP+ (329 euros) et des habitants de région parisienne (372 euros).

Ce budget reste stable par rapport à l’année dernière pour 51% des répondants, 31% ont dépensé plus et 17% ont dépensé moins.

 

Pas de report des achats physiques en magasin vers internet

Malgré une économie au ralenti pendant les week-ends du mois de décembre, le mouvement des Gilets Jaunes semble avoir eu un impact mesuré sur la consommation de cette fin d’année : 75% des répondants déclarent ne pas avoir acheté moins de cadeaux cette année, que ce soit en magasin ou sur Internet.

Concernant les éventuels phénomènes de transfert entre magasin et internet, les résultats de l’enquête montrent qu’il n’y a pas eu de report des achats physiques en magasin vers Internet.

En effet, si 32% des e-acheteurs français déclarent avoir acheté une plus grande part de leurs cadeaux sur Internet pendant le mouvement des Gilets Jaunes, en parallèle, 27% déclare quant à eux avoir acheté une plus grande part de leurs cadeaux en magasin.

S’agissant des conséquences de la crise sur le montant des dépenses prévues ou sur le moment de la réalisation des achats, l’impact du mouvement est plus marqué même si celui-ci reste mesuré.

Au global, 21% des répondants déclarent avoir moins dépensé que ce qu’ils avaient prévu à cause du mouvement des Gilets Jaunes, et 24% indiquent qu’ils ont retardé l’achat de leurs cadeaux pour cette raison.

 

Un niveau de satisfaction encore en amélioration

Les graves perturbations liées à la crise des Gilets Jaunes avaient pu faire craindre un impact négatif sur la livraison des commandes en temps et en heure. L’étude montre que la chaîne logistique du e-commerce a su s’adapter aux circonstances.

Le niveau de satisfaction des achats de fin d’année réalisés sur internet reste en effet à un niveau très élevé à 98% (un chiffre stable par rapport à l’an dernier).

On note même que la part des personnes très satisfaites de leurs achats augmente de 4 points, passant de 48% à 52%.                                                                    

 

 

 


*Méthodologie
Depuis 2013, le Baromètre Fevad/CSA mesure les intentions de faire les soldes en ligne. L’enquête a été réalisée en ligne du 26 au 31 décembre 2018 auprès d’un échantillon représentatif de 1 010 e-acheteurs français (c’est-à-dire toute personne ayant au moins déjà réalisé un achat sur Internet) de 18-74 ans constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, CSP, région, fréquence d’achat en ligne). Les résultats sont redressés afin d’être représentatifs du profil des e-acheteurs français.

 

 

# à lire aussi...

Qui sont les addicts du shopping en ligne?

Le e-commerce continue de se développer au point que certains consommateurs déclarent…

Assistants vocaux: un enjeu crucial pour les marques

Déjà présents dans 2/3 des foyers américains, les assistants vocaux sont amenés…

Vitesse et UX : un impact direct sur les ventes

C’est une évidence : la vitesse de chargement d’un site web a…

Comment Google compte se différencier d’Amazon

Voici maintenant quelques semaines que Google prépare le lancement de son nouveau…