La collaboration peut être un défi dans de nombreux environnements de travail, chacun étant souvent concentré sur ses propres tâches et obligations.

Et ce problème touche aujourd’hui particulièrement les fonctions marketing …

 

Selon le rapport « State of marketing work» de Workfront, 98 % des professionnels du marketing sont confrontés à des conflits avec d’autres départements.

Pour avoir une vue d’ensemble de la collaboration des équipes marketing – les succès, les goulots d’étranglement et les possibilités d’amélioration – Slack a rassemblé les données les plus récentes de plusieurs sources réputées.

Voici où en est la collaboration dans les fonctions marketing en 2018:

 

Un manque de coordination avant tout

 

Le plus grand obstacle à la collaboration ? Tout le monde est occupé…

Plus de la moitié des professionnels du marketing (58%) se disent “trop occupés” pour collaborer à la création de contenu.

Et il sont 15 % à constater qu’ils n’ont pas une culture d’entreprise qui les pousse dans cette voie. (Source : Content Planning Challenges, Trends & Opportunities)

 

Offrir une expérience client cohérente et connectée est pourtant ce que l’on attend des équipes marketing d’aujourd’hui.

Mais coordonner toutes les fonctions (médias sociaux, email, site Web, produit, marque), est une démarche de plus en plus complexe du fait que chaque équipe peut utiliser des outils différents et avoir des préférences et des processus de communication distincts.

Plus il y a de variables à prendre en compte, plus il devient difficile de coordonner le travail…

 

 

 

Les équipes marketing performantes sont ainsi 12,8 fois plus susceptibles que les autres de coordonner fortement les efforts entre les points de contact. (Source : Fourth Annual State of Marketing report )

 

 

Les conflits inter-équipes coûtent cher…

 

Les actions marketing devenant de plus en plus complexes, les marketeurs se trouvent nécessairement plus souvent amenés à travailler avec d’autres services (ventes, service clients, informatique,…). Et cette collaboration entraîne souvent des conflits récurrents.

Les causes les plus souvent citées pour expliquer ces conflits sont :

  • les priorités contradictoires (39 %),
  • le manque de communication (31 %)
  • le manque de compréhension du niveau d’urgence (14 %).

(Source : 2016-17 U.S. State of Marketing Work Report)

 

Mécaniquement, ces problèmes peuvent avoir des conséquences importantes sur les projets menés ou, plus globalement, sur la vie de l’entreprise.

Parmi celles les plus souvent constatées:

  • Les pertes de productivité (37 %),
  • les retards (22 %)
  • la perte de confiance dans les autres équipes (20 %)

 

Ces problèmes impactent aussi logiquement l’efficacité de actions menées, les marketeurs constatant dans ces conditions:

  • un rendement financier plus faible (60 %),
  • une moins bonne expérience client (59 %)
  • une réduction de la fidélisation de la clientèle (58 %).

(Source : The Payoffs of Improved Sales and Marketing Alignment)

 

Manque de temps et réunionite…

 

Autre frein majeur à la collaboration : le manque de temps et la mauvaise organisation de celui-ci:

    • 45 % des employés se sentent généralement dépassés par le nombre de réunions auxquelles ils doivent assister chaque mois – 60 réunions par mois en moyenne – soit environ deux par jour.
    • 47 % des employés se plaignent que le volume des réunions est le plus grand facteur de perte de temps au bureau.
    • 62 % des professionnels du marketing affirment que les réunions inutiles entravent leur travail.

 

 

Autres éléments d’entrave à au bon fonctionnement des services marketing :  la surveillance excessive (51 %), suivie des courriels excessifs (48 %) et de l’absence de processus normalisés pour la gestion du flux de travail (33 %).

(Source : Infographie d’Atlassian sur le sujet)

 

Une fois les emails traités et les réunions passées, les professionnels du marketing disent qu’il ne leur reste que 38 % de leur temps pour accomplir leurs tâches principales. (2016-17 U.S. State of Marketing Work Report )

 

Il est clair que les équipes marketing comprennent la valeur de la collaboration, mais s’enlisent parfois dans des priorités contradictoires, une surabondance de réunions et la recherche d’informations disséminées à travers une multitude de sources.

Une remise à plat des organisations semble, dans ce contexte, plus que nécessaire car la fonction de marketeur ne semble pas à être amenée à se simplifier dans les années qui viennent, bien au contraire…

 

 

 

 

# à lire aussi...

Mobile: les grandes évolutions à venir

Avec le lancement de la 5G, l’ère du “tout-mobile” risque de franchir…

L’impact du mobile sur l’expérience client

Avec un taux de pénétration de près de 100% en France, le mobile est devenu…

En France, 60% des sites e-commerce sont rentables

Près de 6 sites marchands sur 10 ont atteint leur seuil de…