/

Les Français et Internet : entre surconsommation et tri sélectif…

Toujours plus connectés et friands de réseaux sociaux, les derniers chiffres de Médiamétrie révèlent pourtant un certain paradoxe dans la façon dont les Français utilisent aujourd’hui Internet, entre frénésie et consommation plus raisonnée.




Si avec 92% de foyers connectés en France et 53,1 millions d’internautes mensuels, Internet atteint une certaine maturité, ce marché affiche en 2019 un dynamisme toujours incontestable.

Les fréquences de connexion augmentent et la place du smartphone est essentielle pour surfer sur le web.

Ainsi, en 2019, les internautes se connectent en moyenne 22 jours sur un mois soit 4 de plus qu’il y a 10 ans et principalement via leur smartphone.

« Le mobile est devenu incontournable lorsque l’on parle d’Internet, il porte la croissance. 37,4 millions de Français sont des mobinautes quotidiens, c’est 7 millions de plus qu’il y a deux ans et 4 internautes sur 10 utilisent exclusivement leur mobile pour surfer. »

note Bertrand Krug, Directeur du Département Internet de Médiamétrie 






Internet : puissant et dynamique

En moyenne, les Français passent 2h12 chaque jour sur Internet.

Mais ce chiffre cache de grandes disparités ; les 15% les plus connectés, soit 7,6 millions d’internautes, surfent près de 7 heures par jour (6h53) quand les plus modérés, soit 25,4 millions de Français, passent en moyenne 1h10 quotidienne sur la toile.

Les internautes investissent le web en quête d’informations, de communication, de divertissements et de services.

Bertrand Krug poursuit : « les acteurs se multiplient dans tous ces domaines et attirent autour de marques toujours plus puissantes. Ainsi en 2019, 77 marques rassemblaient chaque mois plus de 10 millions de visiteurs uniques contre seulement 17 il y a 10 ans ».


Réseaux sociaux, messageries et vidéo au coeur des usages Internet

Parmi les usages dominants sur le web, les interactions sociales occupent une place importante dans la vie des internautes. 

6 Français sur 10 se connectent chaque jour sur les réseaux sociaux et les messageries ; Facebook, Snapchat et Messenger constituent le trio de tête.

Si les jeunes sont les premiers concernés par cet usage, ils marquent souvent leur préférence : à chaque âge son réseau.

Ainsi les 11-20 ans font la part belle à Snapchat et Instagram quand Facebook attire davantage les 25-34 ans.

La vidéo a également une place de choix dans les pratiques en ligne : elle séduit en moyenne 4 Français sur 10 chaque jour.

Là encore, les jeunes sont en première ligne puisque 38% des vidéos sont vues par les 15-24 ans.

La vidéo rassemble une grande diversité d’acteurs – groupes audiovisuels, pure players, services de SVoD – ou encore plus récemment des plateformes comme Twitch.

Toutes renouvellent le genre en événementialisant les contenus et en créant des rendez-vous.


Surfer pour s’informer

L’actualité et l’information sont également au cœur des activités des internautes.

En 2019 en moyenne, 44,6 millions de visiteurs uniques se sont rendus chaque mois sur des sites et applications d’actualité ; c’est 3,4 millions de plus en 1 an.

Ils y ont également consacré plus de temps : 22% de plus qu’en 2018.

Le jeunes et plus particulièrement les 15-24 ans sont particulièrement adeptes d’infos en ligne : 80,6% d’entre eux visitent des sites ou apps d’actualité chaque mois contre 71,1% de l’ensemble de la population.

Et pour séduire et fidéliser cette cible, les acteurs de l’information n’hésitent pas à s’emparer de la vidéo et des réseaux sociaux pour diffuser leurs contenus.


D’une consommation effrénée à une consommation éco-responsable

En 2019, on compte 40 millions de cyberacheteurs avec des acteurs très puissants qui trustent le podium des sites marchands comme Amazon, Cdiscount ou la Fnac.

Mais de nouveaux sites de produits à bas prix comme Wish, AliExpress ou encore Joom conquièrent de plus en plus d’internautes en quête de bonnes affaires.

Enfin en lien avec des questions sociétales de plus en plus prégnantes, l’internaute citoyen choisit parfois de nouvelles options : louer plutôt qu’acheter, acheter d’occasion plutôt que neuf, vérifier la composition des produits avant achat…

Ainsi, 10% des Français visitent chaque mois les sites et apps de scan de code- barres, qui incitent à consommer plus sain et plus éthique.

Les consommateurs en ligne plus avertis sont aussi plus éco-responsables : 1 Français sur 10 visite chaque mois des sites et apps anti-gaspillage, soit 3 millions d’adeptes supplémentaires en un an.


Le marché de l’occasion s’accélère également dans la tech, ainsi que dans le dressing des Français puisque 27% d’entre eux choisissent désormais parfois l’occasion ou la location pour s’habiller.

« 2019 confirme ce que nous observons dans nos mesures depuis quelques temps : une certaine dichotomie, voire presque un paradoxe dans la consommation d’Internet, parfois frénétique et en même temps plus raisonnée »

, conclut Bertrand Krug.






# Must read