Zenith Optimedia vient de publier ses estimations sur la croissance de la publicité dans le monde estimée à 537 milliards de dollars en 2014 en hausse de 5,5%. 

Pour la France, l’agence prévoit une “très légère reprise du marché publicitaire” en 2014 à +0,3%, après -2,5% en 2013.

 

Le marché publicitaire mondial devrait croître de 5,5% en 2014, et de 5,8% en 2015, selon l’agence média du groupe Publicis, pour atteindre 6,1% en 2016.

Ces prévisions représentent une amélioration par rapport aux estimations de croissance de 3,6% en 2013 puis de 5,3% en 2014 formulées en décembre par l’agence. “De manière générale, les annonceurs internationaux sont en mesure d’investir pour assurer leur expansion : ils disposent d’une situation financière bien meilleure et ont renoué avec une forte rentabilité. A la lumière de tout cela, nous nous attendons à ce que la croissance augmente régulièrement dans les 3 années à venir“, selon Sébastien Danet, président et global managing partner de ZenithOptimedia.

Cette croissance est portée par l’amélioration de l’économie mondiale ainsi que par la montée de l’achat programmatique et de la publicité mobile.

La période de crise actuelle profite aux médias à retour sur investissement rapide comme la Radio (quasi stable en 2013, en légère hausse en 2014), la Publicité extérieure (-1,7% en 2013, stable en 2014) ou le Search (+4,7% en 2013 et +5,2% en 2014)”, explique le spécialiste.

“Internet continue de progresser mais de façon plus ralentie en 2013 (+3,6%, à comparer avec les +5,3% et +16% respectifs de nos voisins Allemands et Anglais). Le Digital demeure sous-investi en France, mais nous prévoyons une reprise en 2014 (+5%) tirée par la vidéo (+35% grâce notamment à des transferts de la TV), les réseaux sociaux et le mobile (+42%)” analyse Sébastien Danet. Le display sur PC devrait pour sa part continuer à baisser (-8%).

Avec une croissance qui devrait se maintenir à ce niveau les deux prochaines années, Zenith Optimedia. estime qu’Internet deviendra le second média (en termes de dépenses publicitaires) en 2016 et même le premier un an plus tard.

La TV reste donc le média dominant pour l’instant avec 40% des budgets médias devant Internet à 21%. La hausse des budgets publicitaires en TV est estimée à 5,5% en 2014.

Croissance accélérée du RTB

Selon Zenith Optimedia, la publicité sur Internet devrait afficher une croissance de 16% par an de 2014 à 2016, dont 21% dans le display, poussé par le programmatique.

La publicité sur les réseaux sociaux devrait de son côté progresser de 29% par an et la publicité vidéo de 23% dans les deux prochaines années.

Zenith s’attend ainsi à ce que le display à 74,4 milliards de dollars dépasse le search (71,1 milliards de dollars) en 2016.

 

Le mobile tire la croissance du web

La publicité mobile rattrape son retard et croît six fois plus vite que la publicité sur PC avec une croissance estimée à 50% par an jusqu’en 2016 (contre 8% pour la Pub PC).

A ce jour, à 13,4 milliards de dollars elle représente 12,4% des dépenses publicitaire sur Internet et 2,4% des dépenses publicitaires globales.

Des chiffres qui devraient s’élever à 28% des dépenses internet et 7,6% de la publicité globale en 2016, soit 45 milliards de dollars dépassant ainsi la radio, les magazines et l’affichage.

 

 

# à lire aussi...

Relation Client : le tout-digital n’est pas pour tout de suite…

A l’heure où tous les experts de la relation client ne parlent…

Marketing & Vidéo : Des marques en quête d’authenticité

“Trop fake”, “C’est pas crédible”, “Encore de la pub”… Beaucoup de marques…

“Pas le temps, laisse çà au robot…”

Selon une étude, un Français sur deux aimerait pouvoir déléguer une partie…

Le numérique a un impact direct sur la croissance

Selon le baromètre “Croissance et Digital” publié par l’ACSEL, les entreprises ayant…