26 juin 2017

Avec des taux d’abandon allant de 76 à 84% et des taux de conversion situés entre 10 et 40%, les résultats des e-commerçants varient fortement selon le secteur d’activité et restent soumis à une certaine saisonnalité…

 

Ve Interactive, éditeur spécialisé dans l’exploitation de data venant alimenter des services de publicité et de réengagement en ligne, vient de publier son Baromètre E-commerce de l’Abandon de Panier pour le second trimestre 2016.

Ce baromètre sous forme d’infographie présente les chiffres clés de l’abandon de panier et des paniers moyens des grands secteurs et sous-secteurs du e-commerce : Retail, Tourisme & Loisirs, Services & B2B.

Les statistiques sont issues d’une étude réalisée sur 1100 clients Ve Interactive France entre le 1er avril et le 30 juin 2016.

 

 

2016_07_barometre_final_V3

 

La saisonnalité du e-commerce

Ces chiffres montrent bien l’impact de la saisonnalité sur les taux d’abandon et de conversion des sites marchands.

Avec des taux d’abandon allant de 76% pour le secteur des services et du B2B à 84% pour le marché du tourisme et des loisirs, il reste encore beaucoup à faire du côté des e-commerçants pour endiguer le phénomène de l’abandon de panier.

La relance des internautes abandonnistes joue à ce titre un rôle primordial.

 

Retail

En légère baisse pour le deuxième trimestre d’affilée, le taux d’abandon de panier du secteur retail est de 78% pour T2 2016.

Cette baisse est particulièrement prononcée pour les marchés maison/déco avec un taux d’abandon de 79% contre 87% au trimestre précédent.

Le secteur high-tech suit la même tendance et perd cinq points sur ce 2ème trimestre 2016.

Ces chutes des taux d’abandons ont été favorisées par les bonnes affaires proposées par les e-commerçants pendant les soldes d’été, puisque les internautes ont tendance à préférer acheter leurs produits high-tech et mobilier sur cette période.

Autre élément important : les leviers webmarketing de réengagement des paniers abandonnés se sont révélés particulièrement performants ce trimestre avec des taux de conversion à la hausse (entre 2 et 4 points) dans quasiment tous les secteurs du retail. Une nouvelle preuve de l’efficacité des applications de réengagement sur les temps forts des e-commerçants : soldes, fêtes des mères, fêtes des pères…

Enfin, qui dit soldes dit prix réduits : ce n’est donc pas une surprise de voir le panier moyen du secteur retail chuter de 13€ ce trimestre pour atteindre les 75€.

Ces résultats témoignent aussi d’un engouement plus faible que prévu pour les soldes d’été 2016, avec des Français qui ont suivi de près leur budget sans faire de folies.

 

Tourisme et loisirs

Malgré un contexte difficile lié aux tragiques événements de ces derniers mois, l’Euro 2016 a aidé les hôteliers sur la réservation en ligne en diminuant de 3 points le taux d’abandon du secteur.

Le deuxième trimestre a été particulièrement dynamique pour le marché des transports grâce aux internautes qui ont préparé leur été et leurs grandes vacances.

Cette période de préparation et de comparaison des prix des transports a inévitablement augmenté le taux d’abandon du secteur, le faisant monter de 10 points pour atteindre 85% !

En ce qui concerne les conversions, les indicateurs sont au vert pour les secteurs du sport (+1 point) et des loisirs (+5 points) avec la reprise des sorties et des festivals ainsi que le dynamisme de la billetterie sportive et des parcs d’attractions.

Du côté des paniers moyens, une baisse conséquente est à signaler pour le marché des voyages : -184€ par rapport à T1 2016.

La majorité des français prévoit en effet de partir en vacances en France, pendant que les internautes souhaitant partir à l’étranger privilégieront les pays de l’UE aux destinations lointaines. Moins chères, ces destinations contribuent à affaiblir le panier moyen des sites marchands du secteur.

 

Services & B2B

Le deuxième trimestre a été une période de creux pour le secteur des services et du B2B. On constate notamment une hausse du taux d’abandon et une baisse des conversions dans le secteur des produits financiers.

Ce trimestre a également été plutôt calme du côté du B2B. On constate toute de même une chute de 22€ du panier moyen : les achats B2B ont eux aussi tendance à être effectués en septembre, au retour des vacances.

Le prochain trimestre sera donc particulièrement important pour ce secteur !

Les résultats seront-ils à la hauteur ? Quel sera l’impact des vacances d’été sur les secteurs du retail et du tourisme ?

Réponses dans un prochain baromètre qui sera publié en octobre …

 

Source : Ve Interactive

 

 

 

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !

à télécharger sans modération