/

Quel bilan pour ces soldes d’été hors norme ?


Contexte sanitaire et économique défavorables, démarrage repoussé de plus d’un mois, lassitude des consommateurs vis-à-vis de promotions toujours plus fréquentes… tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ce crû 2020 des soldes d’été un véritable fiasco.

Pourtant, contre toutes attentes, il semblerait que les ventes soient bien moins catastrophiques que prévu…



Après un premier semestre bouleversé par les mouvements sociaux rapidement suivis par la crise sanitaire, les Français ont changé en profondeur leurs habitudes de consommation, privilégiant les achats en ligne.

A l’heure du bilan, ces changements de comportements auront-ils eu un impact direct sur cette période de soldes estivale ?



Les magasins s’en sortent bien et le web progresse…


Malgré le contexte actuel, les Français ont répondu à l’appel. Que ce soit en magasin ou en ligne, les soldes ont été un succès.

En effet, selon Criteo, le pic des ventes des soldes 2020 était bien plus élevé que le pic des ventes en juin 2019 soit +22 %.  


Nul doute que le premier trimestre 2020 aura bel et bien été sous le signe du e-commerce, largement propulsé par le confinement et la crise sanitaire.

Qu’en est-il pour les soldes de cet été ? Il semblerait que les Français aient également apprécié faire les soldes en magasins sans doute pendant leurs vacances puisque les ventes durant cette période de soldes en magasins physiques ont atteint le même niveau que le commerce en ligne.



Si l’on compare les ventes du début de l’année 2020, à cette période de soldes, les magasins ont connu une progression de leurs ventes de +131 % – atteignant ainsi le même volume que les ventes en ligne. 



Le e-commerce progresse sur les dernières semaines

Même son de cloche pour le Webloyalty Panel qui regroupe plus de 37 sites de e-commerce parmi les leaders français.

Après un démarrage difficile, les soldes en ligne se sont rattrapées et ont même progressé de 6% vs 2019.


Confirmation d’une tendance de fond, le mobile continue quant à lui de gagner du terrain.

Au total pour la période (du 15 juillet au 9 août), la part du mobile s’élève à 45% contre 41% l’année dernière, elle atteint 47% pendant la dernière démarque (vs 39% en 2019).



Black Friday record en vue ?


Globalement, le bilan des soldes 2020 est donc positif, avec des volumes de ventes relativement similaires à l’année précédente.

Il semblerait donc que le report des soldes n’aient pas changé les habitudes des Français toujours friands de ce temps fort commercial. 

Avec les conditions économiques de 2020, Criteo anticipe une forte participation des français pour les prochains évènements promotionnels comme le très célèbre Black Friday…






* Méthodologie : Données basées sur les ventes d’un échantillon de 200 retailers et 165 millions de ventes en France.

Les données « omnichannel » (ventes en ligne et ventes en magasin) proviennent de retailers présents sur les deux canaux exclusivement.

**Mesure prise avec comme base la première semaine de Juillet soit du 1er au 7 Juillet.