Selon la dernière étude de Juniper Research, le marché des paiements sans contact sur terminaux mobiles et wearables devrait passer de 35 milliards de dollars en 2015 à 95 milliards en 2018.

35 milliards de dollars. C’est le montant total de paiement sans contact enregistrés en 2015, en additionnant les paiements mobiles et les wearables (vêtements ou accessoires connectés).

Selon l’étude publiée dernièrement par Juniper Research, ce montant devrait tripler d’ici 2018 et atteindre les 95 milliards de dollars.

Malgré les 9 Millions de d’Apple Watch vendues dans le monde, la part des wearables dans les paiements sans contact devrait rester marginale et ne représenter que 2% de l’ensemble du marché.

Au total, ce sont 148 millions d’utilisateurs qui devraient avoir adopté les paiements NFC d’ici à la fin de l’année. Avec, sans surprise, une domination d’Apple et de Samsung, qui devraient ensemble cumuler 70 % des nouveaux utilisateurs.

 

Apple a changé la donne

Sur ce marché du paiement mobile, le lancement d’Apple Pay en octobre 2014 aux Etats-Unis a tout changé.

La marque à la pomme a enregistré 1 million d’utilisateurs en 3 jours et le service a depuis été lancé au Royaume-Uni, en Australie, au Canada ou encore Chine où le service d’Apple a engrangé quelques 40 millions d’utilisateurs en seulement 24h. Le partenariat conclu avec Union Pay et ses potentielles 5 milliards de cartes y est certainement pour beaucoup.
En France le lancement d’Apple Pay devrait se faire d’ici la fin de l’année.

S’il est précurseur, Apple est suivi de près par son concurrent Samsung Pay sur le marché du paiement mobile et d’autres marques comme Xiaomi ou ZTE travaillent également sur des systèmes sécurisés de paiement via puce NFC pour leurs smartphones.

De quoi affaiblir (voire tuer dans l’oeuf) les ambitions naissantes des opérateurs télécoms sur ce secteur…

 

# à lire aussi...

Digital : Les gains de productivité plafonnent …

Alors que toutes les entreprises misent aujourd’hui sur la fameuse transformation numérique…

IA et Santé: Les Français ne sont pas encore convaincus

Selon une récente enquête, 87,5 % des Français ne s’estiment pas suffisamment…

Le divertissement fait désormais partie des besoins vitaux

Selon une étude menée par Havas, le divertissement est aujourd’hui perçu comme…

Gestion de crise: le B2B n’est plus immunisé…

Les marques grand public ne sont plus les seules affectées par les…