Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Avis d'expert

Les 4 D : un nouveau modèle pour l’entreprise de demain

Diversité, Décentralisation, Destination, Déontologie… Un nouveau modèle d’organisation s’appuie sur ces 4 piliers pour installer l’entreprise du futur.



Par Marc ROSE-QUIMINAL, Chef de Projet chez Prodware



Pourquoi vivons-nous aujourd’hui un moment particulier de la révolution numérique ?

Parce que la pandémie actuelle a forcé le monde entier à s’adapter d’urgence pour continuer de fonctionner en étant capable d’évoluer entre présentiel et distanciel. 

Parce que les projets de transformation digitale ont pu faire converger dans les entreprises deux mondes : celui de l’Engagement Employé et celui de l’Expérience Client. 

Parce que ces projets, véritables incubateurs de nouvelles technologies (5G, IA, IoT, Blockchain, etc.), soutiennent une nouvelle génération de modèles économiques.

Et surtout, parce que nous nous interrogeons sur la manière d’asseoir ces avancées de manière durable.

Ces états de fait et les multiples questions qu’ils soulèvent nous amènent à proposer ici un nouveau modèle d’aménagement des organisations répondant à quatre principes : Diversité, Décentralisation, Destination, Déontologie.

Ces principes constituent les solides piliers sur lesquels installer l’entreprise numérique dans le futur.

L’assemblage harmonieux de ces quatre fondamentaux est susceptible de produire un mode de fonctionnement structurant, apte à soutenir sur le long terme l’essor de l’ère numérique qui se présente à nous…




Comment bien jouer aux D ?


La prise en compte des quatre D qui composent le modèle conduit à un fonctionnement capable de prendre en charge toutes les dimensions d’une entreprise afin qu’elle se trouve en phase avec les exigences d’aujourd’hui.

Dans ce nouveau cadre, la Diversité suppose l’inclusion, la Décentralisation implique l’interdépendance, la Destination conduit à la raison d’être, et la Déontologie débouche sur une éthique. 


Diversité et inclusion

La Diversité, c’est savoir trouver de nouvelles richesses dans la variété. C’est pouvoir, dans un pluriel, inventer de nouvelles unicités. C’est un mouvement d’ouverture, en interne, comme en externe sur la société. C’est une dynamique d’échanges. 

L’inclusion, c’est le contraire de l’exclusion. C’est plus que l’intégration, c’est changer le regard de l’entreprise. 

Diversité et inclusion, c’est une meilleure qualité de vie au travail. C’est un élargissement des cadres de pensée, c’est plus d’innovations. Introduire la diversité et l’inclusion, cela s’apprend. Des actions de formation appropriées sont donc à engager. 


Décentralisation et interdépendance

À l’image de la monnaie numérique basée sur un réseau totalement décentralisé mais qui garantit pourtant la sécurité des transactions, des changements d’organisation plus « horizontale » que « verticale » sont envisageables.

Déjà des « decentralized autonomous organizations » s’appuient sur un environnement de confiance et de transparence (la « blockchain trust machine »). 

La Décentralisation va de pair avec l’atomisation, la responsabilisation et la coordination. Elle converge avec la notion d’agilité, elle encourage la responsabilité collective.

Comme pour nos futurs échanges commerciaux qui seront soutenus par la monnaie digitale, décentraliser, cela se prépare.

Dans un cadre de confiance neuf où commandement et contrôle seront modernisés, il y a fort à parier que l’agilité gagnée permettra aux employés de se sentir plus libres, de se motiver eux-mêmes.

Ils pourront réaliser, en retour, la plate-forme ouverte de services de leur entreprise numérique.


Destination et raison d’être

Diversité et décentralisation ne suffisent pas à elles seules à donner un sens à l’entreprise numérique.

Il est urgent que l’entreprise numérique, fruit du changement opéré par sa transformation digitale, travaille à (re)concevoir en priorité sa raison d’être authentique en l’élargissant à une responsabilité sociale. 

Ciment de l’entreprise, la raison d’être va rapprocher humain et technologies. Sa définition révèle d’où l’entreprise vient, ce qu’elle est et où elle va. Elle est à la fois destin, dessin et dessein de l’entreprise. 

La transformation digitale incite les entreprises à faire cohabiter, en bonne intelligence, l’humain et les technologies. La destination favorise l’ambition et l’innovation dans un contexte stimulant de progrès. 

Il n’y a pas une seule manière de devenir sa propre Destination. Tous les profils peuvent apporter leur pierre à l’édifice.

Mobilisées et orientées par la Destination, diversité et décentralisation cohabitent dans un nouveau travailler ensemble. 


Déontologie et éthique

La transformation digitale s’accompagne du besoin d’une nouvelle déontologie pour l’entreprise numérique.

Une éthique plus « horizontale », plus proactive, et de long terme est plus adaptée. Elle répond mieux aux nouveaux besoins qu’une loi, en vigueur jusqu’alors, trop « verticale », réactive et de court-terme. 

Le nouveau « Chief Ethics Officer » doit créer et déployer cette nouvelle culture d’éthique. Il a un rôle clé dans l’entreprise numérique.

Ce nouveau « CEO » est amené à jouer un rôle clé dans le réglage du synchronisme entre homme et machine (principal exemple : l’IA) et dans la correction de l’asymétrie d’information salariés/dirigeants. 


Un tableau du modèle 4 « D »


Il est possible de positionner ces quatre piliers dans une représentation simple.

En analogie avec les quatre dimensions d’un business model, chaque composante vient alors renforcer un niveau connu du modèle économique. 

L’ensemble forme un tout qui représente l’aménagement de l’organisation de l’entreprise numérique.

Les différentes couches du modèle peuvent être les étapes successives d’un plan ou des composants à installer séparément, ou deux à deux, etc.


« 4D »  ValeursBusiness Model
Déontologie  Respect  
Homme/Machine
Viabilité économique  
RSE
Destination  Excellence   
Clients  
Citoyens
Décentralisation  Professionnalisme  
Passion
Offre  
Produits/Services Intégration/Communication/Qualité  
DiversitéEpanouissement   
Energie
Ressources   
Internes/Externes Infrastructure Travail/Capital



Diversité et Décentralisation se placent respectivement comme fondation et pilier de l’entreprise numérique. Destination est le phare de cette alliance, tandis que Déontologie exprime l’esprit de ces organisations. 

Ces quatre processus représentent des niveaux mesurables des organisations pour la pérennité de l’entreprise numérique.

Enfin, l’ensemble du modèle garantit la capacité d’innovation et permet d’assurer l’avenir de l’entreprise numérique. 


Vers un nouvel âge d’or ?


À l’ère des sociétés numériques, les entreprises devront intégrer  ces quatre D dans leur organisation.

Ces quatre processus, stratifiés, complèteront les modèles existants. Ils catalyseront le binôme homme et technologies en permettant à l’entreprise numérique d’ouvrir son organisation à plus d’humanité et de responsabilité. 

En ces temps de profondes et passionnantes mutations, la place consacrée à la diversité humaine et à la pluralité technologique, aux atouts complémentaires de l’homme et du digital, donnera un nouvel élan qui laisse présager l’âge d’or de l’entreprise numérique…






Social Media

62% des jeunes estiment que la communication politique n'a pas sa place sur les réseaux sociaux ...

Insights

Avec un retour prévu de la croissance et une transformation numérique largement engagée, les marketeurs sont plutôt confiants pour l'année à venir...

# A lire aussi ...

Insights

Avec un retour prévu de la croissance et une transformation numérique largement engagée, les marketeurs sont plutôt confiants pour l'année à venir...

Insights

Boom du local, omnicanalité, immédiateté, expérience fluide et sans frictions... Retour sur ce qui fera le retail de demain.

Insights

Les valeurs et motivations d’achat des consommateurs sont en pleine mutation et s'éloignent petit à petit des critères de prix et de qualité...

Digital

Automatisation, expérience client, mise aux normes, innovations... Retour sur les grandes priorités que se fixent les décideurs MarCom pour l'année à venir.

Publicité