Au sein d’une société toujours plus connectée, les supports numériques règnent en maître sur le monde du marketing. Réseaux sociaux, optimisation du référencement sur les moteurs de recherche, publicités dans des bannières ou encore sur YouTube, c’est sur les écrans que les entreprises misent afin de toucher le public.

Mais cela signifie-t-il pour autant que le support imprimable est mort ?

Il se trouve que non : des portfolios à la publicité par courrier ou flyers en passant par les cartes de visites, entrepreneurs comme travailleurs indépendants ont tout intérêt à intégrer les supports papier dans leur stratégie marketing afin de compléter leur activité en ligne.

 

Que reproche-t-on aux supports papier ?

L’écologie est perçue par beaucoup comme l’une des raisons de ne pas utiliser de support papier en marketing. En effet, contrairement à une publicité sur Internet, un flyer publicitaire implique une consommation en encre, en papier, ainsi qu’en énergie pendant le processus de production de la feuille.

L’utilisation écologique des supports imprimables reste cependant possible : on peut par exemple imprimer ses flyers publicitaires à l’aide de papier recyclé (dont la production permet d’économiser jusqu’à 90% d’eau), utiliser des cartouches d’encre recyclées pour votre imprimante d’entreprise, ou encore avoir recours à des imprimeries physiques ou en ligne agréées écologiquement pour vos cartes de visite et autres documents.

On reproche également aux supports papier de coûter cher : devoir imprimer des centaines de documents à des fins de marketing peut en effet représenter un investissement conséquent pour un auto-entrepreneur. Cependant, non seulement les réflexes écologiques évoqués précédemment aident à réduire les coûts, mais cet investissement peut au final s’avérer lucratif si utilisé à bon escient, en raison des avantages énoncés ci-dessous.

 

Renforcer l’image de marque

L’image de marque est un facteur important en marketing : des entreprises comme Apple ou Ikea sont parvenues à créer tout un univers autour de leur marque, devenant ainsi indissociables de leur industrie aux yeux du public. Les éléments visuels aident beaucoup à installer cette image de marque (logo, couleurs), et les entreprises s’en servent donc sur tous leurs supports marketing pour plus de cohérence.

Les supports imprimables deviennent très utiles à l’installation de cette image de marque s’ils possèdent eux aussi un design correspondant à l’entreprise. Il est par exemple intéressant de floquer ses enveloppes aux couleurs de son entreprise et ainsi rester cohérent avec les couleurs arborées sur le site Internet et les réseaux sociaux.

Les foires commerciales sont aussi des moments où l’image de marque d’une entreprise joue un rôle essentiel car cette dernière est alors mise en contact direct avec les potentiels clients et partenaires. Porter un t-shirt respectant le code visuel de sa marque devient alors une bonne idée, au même titre qu’équiper son stand d’un rollup qui, comme le rappelle Saxoprint, est un moyen efficace d’attirer immédiatement l’attention des visiteurs.

 

La différenciation

Dans un marché concurrentiel, il est toujours bon de compléter sa stratégie marketing avec des éléments permettant de sortir du lot, et les supports imprimables figurent parmi les moyens d’y parvenir.

Par exemple, être actif sur les réseaux sociaux ou tenir une newsletter permet de toucher son public cible et de le tenir au courant de l’activité de son entreprise mais il est très probable que les concurrents aient recours aux mêmes pratiques. Tandis que compléter son activité en ligne avec un courrier papier permet d’amener son entreprise vers un terrain sur lequel beaucoup moins de concurrents se sont aventurés, augmentant ainsi les chances de marquer votre clientèle.

 

L’efficacité

Une étude menée par Balmétrie en 2016 auprès de 6000 Français a démontré que 93,5% d’entre-eux ouvrent leur boîte-aux-lettres au moins une fois par semaine. 57,8% des Français ont au moins un contact hebdomadaire avec de la publicité adressée par courrier.

Ainsi, contrairement aux idées reçues, le taux d’exposition du public à la publicité papier est plutôt élevé. En plus de cela, cette même étude indique que 17,3% des Français ont équipé leur boite-aux-lettres d’un autocollant anti-publicité, une pratique donc beaucoup moins fréquente que l’adblocker, présent chez 36% des internautes.

 

 

# à lire aussi...

En France, 60% des sites e-commerce sont rentables

Près de 6 sites marchands sur 10 ont atteint leur seuil de…

#GenZ : 3 applis concentrent 60% du temps passé sur mobile

Selon les derniers chiffres de Médiamétrie, nous sommes chaque jour près de…

Le e-commerce connait-il ses premières limites ?

Choix, prix, rapidité, praticité… Le e-commerce semble totalement en phase avec les…

Les marques face aux exigences du client moderne…

Alors que les marques multiplient les efforts pour parvenir à fidéliser des…

Luxe : les marques françaises ne connaissent pas la crise…

Selon le dernier rapport Deloitte, les entreprises de luxe françaises ont vu leurs ventes décoller avec des taux de croissance à deux chiffres…