Le e-commerce français se révèle peu attractif aux yeux des consommateurs d’autres pays. Contrairement à l’Allemagne ou aux Etats-Unis où les clientèles intérieures et internationales arrivent quasiment à égalité, les sites français ont une fréquentation encore très majoritairement nationale (69%).

 

Les sites de vente en ligne français demeureraient encore peu attractifs aux yeux des clients internationaux, relève une étude d’OC&C Strategy Consultants *.

Les sites français ont une fréquentation encore très majoritairement nationale (69%). A contrario, en Allemagne ou aux Etats-Unis par exemple, les clientèles intérieures et internationales arrivent quasiment à égalité. Au niveau mondial, l’étude montre que les sites de vente en ligne ont tendance à rayonner de plus en plus en dehors de leur pays d’origine, avec 42% des visites en provenance de l’étranger.

Les requêtes en provenance de l’étranger progressent…

Sur la période 2011-2013, l’étude montre toutefois une progression de 26% des requêtes en provenance de l’étranger concernant les e-commerçants hexagonaux. La majorité d’entre elles sont en provenance de nos voisins européens, comme l’Espagne et l’Italie.

OC&C note que les sites français les plus attractifs à l’international sont les enseignes multicanales – 55% des requêtes sur Google – comme la Fnac et La Redoute, et celles affiliées au luxe – 30% des recherches. Les pure-players (acteurs présents uniquement sur internet) hexagonaux semblent en revanche susciter moins de curiosité (15% des requêtes), selon cette étude.

… Mais la balance commerciale de la France serait négative

Globalement, sur un marché du e-commerce transnational, estimé par les experts d’OC&C à 4,7 milliards d’euros, la France se retrouve ainsi avec une balance commerciale négative de 700 millions d’euros, alors que les Britanniques ressortent en excédent de 870 millions d’euros et les Etats-Unis de 130 millions d’euros.

Si dans chaque pays, les sites nationaux restent les plus fréquentés, quelques enseignes comme Ikea et H&M semblent avoir définitivement franchi les frontières dans l’esprit des internautes.

Amazon et eBay sont les deux premiers sites les plus consultés au niveau mondial

Quelques grandes enseignes spécialisées françaises (Sephora, Décathlon) arrivent toutefois à tirer leur épingle du jeu et à se hisser dans le top 10 des sites les plus consultés sur Google au niveau international, grâce à la fois à leur présence physique dans plusieurs pays et à leur identité clairement multi-canale.

Concernant les pure-players, eBay et Amazon sont les deux premiers sites les plus consultés au niveau mondial. Seuls quatre sites français (Showroomprivé, Spartoo, Mister Auto et Vente-privée) apparaissent dans le top 50.

 

* Cette étude a été menée de 2010 à 2013 sur 1.400 e-commerçants et six pays à partir des requêtes effectuées par les internautes sur Google, le moteur de recherche le plus consulté au monde, et de données recueillies par les consultants d’OC&C.

 

# à lire aussi...

Facebook, le grand oublié de la nouvelle génération

Si Instagram et Snapchat sont plébiscités par les moins de 20 ans…

Données personnelles : des Français inquiets mais pas plus prudents…

Si les Français se disent toujours plus préoccupés par l’utilisation de leurs données personnelles, leurs comportements en la matière évoluent peu…

Vitesse et UX : un impact direct sur les ventes

C’est une évidence : la vitesse de chargement d’un site web a…

La transformation des entreprises passe de plus en plus par l’IA

L’Intelligence Artificielle (IA) bouscule les économies mondiales et les dynamiques de concurrence.…