Face à la crise, les marques se tournent de plus en plus vers les influenceurs

La crise sanitaire a boosté les investissements des marques dans le marketing d'influence. A tel point que certains influenceurs ressentent désormais une pression supplémentaire pour créer toujours plus de contenus...


HypeAuditor vient de dévoiler les résultats de sa dernière étude selon laquelle les influenceurs et les marques ont constaté une croissance du marketing d’influence depuis le début de la crise sanitaire en début d’année.

Cette étude a été menée auprès de plus de 1000 répondants dans le monde – influenceurs et marques.


50% des marques ont augmenté leur budget


D’après cette étude, 59% des influenceurs ont constaté que les marques étaient plus nombreuses à vouloir travailler avec eux, alors que 50% des marques ont alloué plus de budget au marketing d’influence depuis le début de la pandémie.

Plus de sollicitations et plus de pression pour les influenceur

Cependant, cette augmentation de l’activité s’accompagne d’une pression supplémentaire.

En effet, l’étude révèle également que 2 influenceurs sur 3 (66%) ressentent une pression pour créer du contenu, 40% d’entre eux affirment que cela est dû au nombre de nouveaux influenceurs ayant émergé depuis le début de la crise.

Néanmoins, 1 influenceur sur 3 (34%) déclare que la principale cause de cette pression est leur propre désir d’obtenir de meilleurs contrats avec les marques. 

« Cette année, nous avons pu voir les marques aux quatre coins du monde réduire leurs budgets marketing et publicitaire, afin de se recentrer sur des activités pouvant générer des résultats et du ROI, mais le marketing d’influence est allé à contre-courant de cette tendance, les marques s’efforçant d’établir des relations personnelles avec leur public dans un monde de distanciation sociale » déclare Alex Frolov, CEO et co-fondateur de HypeAuditor.

« Y accorder une plus grande importance implique également des attentes plus élevées. Il est aujourd’hui essentiel que les marques fassent preuve de sagesse et rendent leurs stratégies de marketing d’influence aussi authentiques et transparentes que possible »



Les influenceurs s’adaptent à la crise


Le rapport de HypeAuditor explique également comment la pandémie a poussé plusieurs influenceurs à adapter leur contenu :

  • 6 influenceurs sur 10 (60%) ont changé leur contenu depuis le début de la crise, 42% d’entre eux postent plus fréquemment qu’avant
  • Près d’1 influenceur sur 4 (24%) ont commencé à utiliser des hashtags plus ciblés
  • 22% ont commencé à poster à différents moments de la journée, par rapport à leur rythme d’avant
  • 1 influenceur sur 5 (21%) ont tellement fait évoluer leur contenu cette année qu’ils ont abandonné leur ligne éditoriale d’origine


Du côté des marques

Le rapport partage également la vision des marques sur l’état du marché.

73% d’entre elles travaillent actuellement avec des influenceurs et 69% ont observé une augmentation du nombre d’influenceurs depuis le début de la crise avec lesquels elles pourraient travailler, faisant écho aux influenceurs eux-mêmes. 

Par ailleurs, près de 2 marques sur 3 (62%) admettent avoir constaté une augmentation des ventes en travaillant avec des influenceurs sur une campagne publicitaire en ligne.

40% des marques affirment avoir observé plus d’engagement et 37% plus de confiance de la part de leurs clients finaux après avoir travaillé avec un influenceur.

De nombreuses marques assument que travailler avec les plus gros influenceurs ayant le plus grand nombre d’abonnés génère les meilleurs résultats.

Or d’après le rapport de HypeAuditor, la moitié des marques (50%) estime qu’un influenceur idéal a entre 5000 et 20000 abonnés.

Cela a de quoi rassurer les micro-influenceurs qui sont souvent considérés comme plus authentiques et ont une communauté plus adaptée et engagée.

Seul un tiers des marques (37%) estime que les influenceurs ayant entre 100000 et 500000 abonnés fournissent les meilleurs résultats.