Selon le dernier rapport Adobe Digital Index, le nombre de canaux de marketing digital utilisés en Europe a augmenté de 10 % ces deux dernières années. Pour les marketeurs, le choix du canal s’effectue généralement en fonction de l’objectif commercial: référencement, display et réseaux sociaux pour renforcer la notoriété  et email marketing pour améliorer les taux de conversion…

 

 

L’Adobe Digital Index (ADI) a porté sur plus de 1,3 milliard de milliards de pages web et sur plus de 10 000 sites européens et américains. Cette analyse montre que les marketeurs n’ont jamais autant multiplié les points de contact pour cibler leurs clients.

 

Les e-mails, maîtres incontestés de la conversion

Si le trafic des e-mails a enregistré une croissance régulière sur les terminaux mobiles et postes de travail (8 %), le rapport ADI souligne son rôle majeur dans la conversion et la fidélisation des clients, avec les taux les plus élevés sur l’ensemble des canaux analysés.

Malgré une chute de 10 % du trafic « display » sur les terminaux mobiles dans la zone EMEA, les données révèlent que ce type de canal incite les acheteurs à revenir sur un site web, avec six fois plus de chances de convertir ces visiteurs que ceux n’ayant jamais effectué d’achat auparavant. Ces chiffres prouvent l’efficacité des e-mails et du contenu display dans la consolidation des relations avec la clientèle.

 

Les recherches drainent l’essentiel du trafic mobile

Véritable catalyseur de la transformation digitale, le canal mobile gagne du terrain, avec des marketeurs qui n’hésitent pas à utiliser les Smartphones et les tablettes pour offrir aux clients des expériences agréables.

adobe-digital-index
En constante augmentation, le search dépasse désormais le trafic direct

 

Le rapport ADI montre que le trafic par recherche remplace le trafic direct, les navigateurs mobiles actuels permettant aux consommateurs de rechercher plus facilement du contenu. Avec une augmentation d’environ 72 % au cours des deux dernières années, les recherches ont généré 47 % du nombre total de visites mobiles en 2015. Les consultations directes de sites web ont, pour leur part, chuté d’environ 33 %.

Le rapport ADI indique également une nette progression du trafic sur les réseaux sociaux (65 %), notamment sur le canal mobile.

 

Premier ou dernier contact

« La multiplication des canaux complique considérablement les interactions marketing. Si pour nombre de marketeurs, les emails restent le canal à privilégier pour les conversions au niveau du dernier contact, le référencement, le display et les réseaux sociaux jouent toutefois un rôle important dans la sensibilisation du public, à la fois au premier contact et à mi-parcours», déclare John Watton, Director Digital Marketing EMEA chez Adobe Systems.

« Tout l’enjeu consiste à offrir une expérience cohérente sur l’ensemble des canaux utilisés par le consommateur. De toute évidence, il est impossible de gérer manuellement toutes ces interactions. D’où l’urgence pour les marketeurs de faire appel à des outils informatiques. »

 

4 comments

Comments are closed.

# à lire aussi...

En France, 60% des sites e-commerce sont rentables

Près de 6 sites marchands sur 10 ont atteint leur seuil de…

Relation client : l’IA est un avantage concurrentiel…

Une étude menée à travers sept pays dont la France, révèle que…

Quand la Génération Z dicte les nouveaux codes marketing

À la fois auto-centrée et militante, cette génération biberonnée au smartphone se…

Les entreprises qui attirent le plus les Millennials

Une étude de l’institut YouGov dresse la liste des 10 entreprises pour…