Return Path, vient de publier les conclusions de son Baromètre de l’Email Intelligence pour le 1er semestre 2013. Celui-ci indique que le taux mondial de placement en boîte de réception a baissé par rapport au premier semestre 2012, chutant à 78% (- 4%). Parmi tous les emails de nature commerciale envoyés au cours du premier semestre 2013, un sur cinq n’est donc jamais parvenu dans la boîte de réception des abonnés (4% ont été directement remis dans le dossier Courriers indésirables et 18% ne sont même pas arrivés en boîte aux lettres). Les données recueillies par Return Path indiquent que cette situation problématique, à laquelle se heurtent depuis longtemps les expéditeurs du monde entier, ne s’améliore pas, même si les annonceurs de certaines régions et secteurs affichent un net progrès dans la résolution de leurs problèmes en termes de délivrabilité.

 

La délivrabilité en repli en Europe

Lorsque l’on analyse les résultats par région, on constate qu’en dépit d’une progression lente, les annonceurs nord-américains sont en tête puisque seuls 14% des emails à vocation commerciale envoyés aux abonnés américains ont manqué à l’appel dans les boîtes de réception. Les annonceurs de la région Asie-Pacifique ont enregistré un recul majeur en 2013 de leur taux de placement (-22%), avec plus d’un tiers des messages bloqués ou non remis. En revanche, les annonceurs d’Amérique latine et d’Amérique du Sud ont progressé en 2013 puisqu’ils obtiennent un taux de placement de plus de 70% (en hausse de 6%).

L’Europe enregistre quant à elle un repli de 6% de son taux de placement, avec 20% des emails opt-in qui n’ont jamais abouti dans la boîte de réception de l’abonné ou qui ont tout simplement été bloqués par les FAI. Malgré une hausse de 9% par rapport au premier semestre 2012, la France affiche un taux de remise en boîte de réception de 79%, soit en dessous de la moyenne européenne. Mais même si la délivrabilité s’est améliorée dans plusieurs des grands marchés d’Europe, tous les pays ont été confrontés au problème du blocage et de la non-remise des emails.

Le secteur du commerce de détail remporte la palme

L’analyse comparative par secteur d’activité révèle que le secteur du commerce de détail est l’un des plus performants du semestre, même si l’on constate des écarts notables entre les annonceurs de cette catégorie. Le taux de placement en boîte de réception dans ce secteur a progressé de 5% pour atteindre 92%, surpassant même le record historique du secteur des services financiers. En revanche, à l’autre extrémité du spectre, les annonceurs du secteur des réseaux sociaux peinent à remettre leurs messages à bon port, avec un taux de placement en boîte de réception en recul de 9%.

Les boîtes de réception Gmail sont les plus difficiles à atteindre

Le baromètre de Return Path analyse également les performances de délivrabilité des annonceurs en fonction des opérateurs de messagerie (AOL, Gmail, Yahoo !). On y apprend notamment que par rapport aux annonceurs d’autres pays, les français affichent de bons résultats de remise chez Gmail avec un taux de placement de 87%. D’une manière générale, la délivrabilité observée auprès de ces grands opérateurs de messagerie est généralement supérieure à la moyenne.

« Les annonceurs qui atteignent régulièrement les boîtes de réception présentent un point commun : ils envoient des messages que les abonnés souhaitent manifestement recevoir. L’adéquation permanente du contenu des messages et de la fréquence d’envoi aux attentes de vos abonnés sont désormais des prérequis incontournables pour garantir une performance optimale de vos campagnes emailing. Plus les expéditeurs seront nombreux à pouvoir démontrer que les usagers apprécient leurs emails, plus le taux mondial de placement en boîte de réception augmentera logiquement », explique Didier Colombani, Directeur de la région Europe du Sud et Benelux au sein de Return Path.« Comme le révèle ce baromètre, certains secteurs et pays se distinguent par leurs excellentes performances, preuve que les annonceurs ont toutes les clés en main pour exploiter tout le potentiel du canal email. Il ne reste plus qu’à attendre patiemment que le reste de la communauté de l’email marketing leur emboîte le pas. »

La version intégrale du Baromètre de l’Email Intelligence (avec infographies) est disponible pour téléchargement à cette adresse : http://landing.returnpath.com/barometre-email-intelligence-H1-2013

 

Méthodologie

Pour réaliser ce Baromètre, Return Path s’est appuyé sur les données d’Email Intelligence pour analyser la délivrabilité à l’échelle mondiale de messages marketing envoyés avec le consentement des abonnés au cours du premier semestre 2013.

Return Path a ainsi évalué près de mille milliards de messages envoyés par l’intermédiaire de plus de 150 opérateurs de messagerie en Amérique du Nord, en Amérique Latine et Amérique du Sud, en Europe et dans la région Asie-Pacifique. Les statistiques régionales et mondiales sont basées sur les performances observées chez tous les opérateurs de messagerie. Les statistiques spécifiques aux secteurs d’activité et aux pays sont quant à elles fondées sur un sous-ensemble d’expéditeurs dont l’emplacement géographique et la classification sectorielle peuvent être identifiés.

Il est à noter que Return Path a adopté une approche d’évaluation du taux de placement différente de celle des précédents baromètres. Les résultats présentés dans ce nouveau baromètre sont plus précis mais compliquent les comparaisons d’une année à l’autre. Return Path a donc recalculé les chiffres de référence de 2012 à l’aide de la même méthode, afin de disposer d’une base de comparaison valide sur un an.

 

# à lire aussi...

Pop-up store, le renouveau du retail ?

Les pop-up stores, ou boutiques éphémères, rencontrent un réel succès ces derniers…

Et si le magasin avait encore de l’avenir ?

On annonce souvent les magasins comme étant en grand difficulté face au…

Digital : Les gains de productivité plafonnent …

Alors que toutes les entreprises misent aujourd’hui sur la fameuse transformation numérique…

13 chiffres en faveur de l’Account Based Marketing

  Application concrète de la fameuse loi de Pareto selon laquelle 20%…