Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Insights

7 tendances qui marqueront le retail en 2022

Expérience client, social shopping, quick commerce… Retour sur les tendances qui vont impacter le secteur du retail dans les mois à venir.



La croissance de l’omnicanalité, le recours au vendeur décloisonné, aux achats responsables ou encore à l’économie circulaire ; telles ont été les lignes directrices du retail en 2021.

Comment se dessine 2022 ?

Pour Michel Perrinet, président d’Octave, éditeur de solutions logicielles de commerce unifié pour les retailers, les sept tendances retail en 2022 auront un point commun : l’humain sera au centre de l’attention portée par une marque à ses parties prenantes (clients, collaborateurs, partenaires, etc.).

Une symétrie des attentions inhérente à l’échange entre le client et l’enseigne…


#1 – Encore et toujours l’omnicanal ! 

L’omnicanalité n’est pas un sujet nouveau. Toutefois, le contexte de ces derniers semestres a fait de ce sujet une priorité pour les marques et les retailers.

Selon le rapport 2021 de la Fevad sur les chiffres clés du e-commerce, les ventes web des magasins physiques ont augmenté de plus de 50% par rapport à 2019, soit deux fois plus que la moyenne du marché.

L’objectif pour les retailers est de proposer à leurs clients une expérience unifiée entre le digital et le physique tout en leur offrant une stratégie omnicanale cohérente. 


#2 – L’humanisation de la relation client

Solutions mobiles d’aide à la vente pour les vendeurs en magasin, bornes interactives ou encore plateformes conversationnelles : l’automatisation de certains gestes métiers permettra de décharger les équipes des processus chronophages et de se concentrer sur leur valeur ajoutée : l’humanisation de la relation client et l’apport de conseils qualitatifs. 

Si l’objectif sera à la digitalisation et à la modernisation, il faudra veiller à garder des principes et des valeurs fortes pour créer un climat de confiance avec ses clients.


#3 – Le quick commerce

Aujourd’hui, de nombreux services permettent aux consommateurs d’acheter très vite et de recevoir leurs achats dans un délai très réduit.

Un enjeu majeur, surtout lorsque l’on parle de livraison. Ce phénomène, appelé “quick commerce”, promet de se faire livrer en 15 ou 20 minutes soit moins de temps qu’il ne faut pour se rendre en magasin et effectuer ses achats.

Le sujet concerne principalement le secteur de l’alimentation dans les zones urbaines mais cette nouvelle façon de consommer s’imposera dans les attentes des consommateurs. 


#4 – L’expérientiel magasin

Si les clients ne souhaitent plus perdre de temps dans les magasins pour les produits de consommation courante, ils sont en revanche demandeurs d’expériences et d’émotions.

Le produit et les services ne sont plus les seules propositions de valeur pour créer du lien avec une enseigne. 

En 2022, attirer puis fidéliser des consommateurs toujours plus sollicités passera par une relation client personnalisée : concept stores, immersion totale ou boutique « instagrammable », ces opérations, parfois éphémères et ponctuelles, plongeront le client dans un univers propre à l’enseigne pour susciter de l’émotion et créer un lien plus fort.


#5 – Le social shopping

Le social shopping est en croissance depuis plusieurs années.

Près de 31% des Français ont déjà réalisé un achat via les réseaux sociaux. Ce chiffre atteint les 38% sur la cible des 18-24 ans (étude Yougov sur le social shopping publiée fin novembre ).

D’un point de vue technologique, des solutions de paiement intégrées aux plateformes permettent aux consommateurs de payer sans avoir à sortir du réseau social.

Les influenceurs, créateurs de contenus et prescripteurs assurent la communication de la marque.

Les réseaux sociaux se transforment en commerçants, et non plus seulement en relai de la marque ou d’un produit.


#6 – Transparence et éthique

Fidéliser un consommateur passe par le gain de sa confiance. Pour cela, la transparence de marque joue un rôle majeur dans la décision d’achat.

Celle-ci n’est plus un bonus mais un devoir : utilisation des données clients, tarification, composition des produits, qualité, empreinte carbone ou encore sources d’approvisionnement… le mieux consommer a de l’avenir !


#7 – Seconde main et économie circulaire

En 2021, selon l’Observatoire Natixis Payments, le nombre d’achats sur des sites de mode d’occasion a progressé de 51% en un an – et de 140% par rapport à 2019.

Ces achats de seconde main se font via des applications et marketplaces dédiées (Leboncoin ou encore Vinted) ou via des marques qui développent désormais leur propre plateforme en ligne et/ou ouvrent des corners spécialisés en boutique (Kiabi, Bocage, Hyper U, etc.).

Le secteur du textile est loin d’être le seul à se positionner sur ce marché. Sport, ameublement, jouets ou encore multimédia, le marché de l’occasion pèse déjà près de 5 milliards d’euros dans le monde…





# A lire aussi ...

Insights

Kantar Worldpanel dévoile les arbitrages de consommation des ménages pour s’adapter à l’augmentation des prix...

Insights

40% des Français déclarent que la hausse du coût de la vie sera le facteur clé pour eux en matière de consommation... 

Insights

55 % des entreprises françaises prévoient davantage de dépenses en 2022 pour faire de la place à l’IA, mais seules 49,5 % voient clairement...

Insights

58% des Français font désormais leurs courses à 10€ près ou moins, soit une hausse de 12 points depuis 2021...

Publicité