26 juin 2017

Selon une récente étude 3 entreprises sur 4 projettent de développer la mobilité au sein de leur structure et 7 salariés et dirigeants français sur 10 seront mobiles d’ici 2018. Que ce soit dans la sphère professionnelle ou privée, le mobile-first semble devenir la norme…

 

Les avancées technologiques et le développement des outils de collaboration à distance permettent aux salariés d’être de plus en plus mobiles et d’avoir accès aux informations de leur entreprise en tout lieu.

Un livre blanc de Mitel, Foliateam et IDC (« Communications Unifiées et Collaboratives : Mobile First ») fait un état des lieux du marché actuel et à l’horizon 2018.

 

Parmi les principaux enseignement de cette étude:

  • 56,1 % des collaborateurs et des dirigeants français sont mobiles et ils seront 71,4 % en 2018.
  • Entre 2015 et 2018, le nombre de smartphones livrés en entreprise augmentera de 29 % contre 56 % pour les tablettes.
  • Enfin, 17 % des entreprises interrogées ont un projet de communications unifiées et collaboratives (UCC) à court terme.

 

[blockquote cite=”souligne Jean-Denis Garo, Directeur Marketing Europe du Sud et Afrique du Nord de Mitel. “]« Etre mobile, utiliser les outils de la Mobilité n’est plus une question – que ce soit dans la sphère professionnelle ou privée – les organisations doivent non seulement s’adapter mais surtout tirer parti de cette évolution inéluctable.

Ce livre blanc permet, en quelques chiffres, de décrypter ce mouvement ‘Mobile First’ et de sensibiliser les décideurs sur les tendances fortes qui se profilent en matière de Communications Unifiées, collaboratives et de Mobilité, pour permettre à ces organisations d’être plus agiles et efficaces, » [/blockquote]

 

Ce que le mobile first implique pour les entreprises

L’une des particularités de ce mouvement vers la mobilité, c’est qu’il abandonne la connexion classique au profit de connexions réellement mobiles, à savoir le réseau cellulaire ou le réseau Wi-Fi.

De plus en plus d’applications sectorielles ou verticales sont désormais adaptées aux mobiles si bien que l’on voit se développer de véritables SI mobiles incluant des applications métiers critiques pour l’entreprise avec de fortes exigences de disponibilité quel que soit le type de travailleur mobile que ce soit à domicile, sur le terrain, au bureau, dans les usines, magasins ou hôpitaux.

Et toutes les applications métiers, même les plus stratégiques, sont concernées. L’étude cite « l’accès à des systèmes de paiement dans la distribution, la consultation de dossiers médicaux, les connexions à des bases de données pour gérer des inventaires, l’accès des systèmes de CRM, etc. ».

 

 

entreprises-mobile-first

 

 

 

2 commentaires

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !

à télécharger sans modération