La Fevad vient de dévoiler le bilan des ventes sur internet en France au 1er trimestre 2014.

Si la croissance continue de se tasser, les principaux indicateurs restent au vert : 13,4 milliards d’euros de ventes (+11%), toujours plus d’acheteurs (+4%) et plus de sites (+17%)

 

Plus de 13 milliards de chiffre d’affaires mais une croissance ralentie…

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a publié les chiffres du e-commerce français pour le premier trimestre 2014. 

Selon les chiffres publiés dans ce bilan trimestriel, le secteur a généré 13,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit une croissance de 11%.

Si ces résultats sont plus que corrects compte tenu du contexte économique actuel, la croissance du secteur – qui valait 16% au 2ème trimestre 2013, 14% au 3ème trimestre 2013 et 12,5% à Noël 2013 – continue néanmoins de se tasser.

Autre indicateur inquiétant :  le montant du panier moyen continue à chuter pour tomber à 81,5 euros soit une baisse de 4% en un an.

Marc Lolivier, délégué général de la Fevad, relativise toutefois : “La croissance est un peu moins forte, mais elle se poursuit et elle est bonne, notamment dans un contexte de recul global de la consommation“.

La hausse de 15% du nombre de transactions, et une fréquence moyenne d’achat elle aussi en progression (6 achats par trimestre, +10%) viennent contre-balancer cette tendance baissière.

Sur l’ensemble du premier trimestre, un cyberacheteur a dépensé en moyenne 491 euros (contre 467 un an plus tôt). L’augmentation de la fréquence d’achat permet donc de compenser la baisse du montant  moyen des achats.

Des sites marchands et des cyber-acheteurs toujours plus nombreux

On dénombre désormais 144 000 sites actifs en France soit une augmentation de 17% sur un an.

En 12 mois, ce sont 21 000 sites de plus qui sont venus ainsi enrichir l’offre internet accessible aux cyberacheteurs. Les Français sont désormais 34 millions à consommer en ligne soit plus d’un million de plus que l’an dernier. (Source : Médiamétrie)

Les marketplaces et le m-commerce toujours en plein essor

Toutefois, les grands sites marchands du panel de la Fevad bénéficient à plein de l’une des grandes tendances actuelles de l’e-commerce : les places de marché.

Ceux d’entre eux qui hébergent une marketplace (où des marchands tiers commercialisent leurs produits) ont, en moyenne, vu son volume d’affaires progresser de 41% entre les 1ers trimestres 2013 et 2014.

Ces ventes représentent maintenant 18% de leur volume d’affaires total, contre 13% il y a un an. Les marchands sont effectivement de plus en plus nombreux à recourir à ce canal de distribution : sur les marketplaces des sites de l’iCE40 (panel Fevad), leur nombre a quasiment doublé en un an. Ce qui permet aux grands e-commerçants qui les abritent d’améliorer aussi bien leurs marges que leur rentabilité.

Enfin, le m-commerce confirme son envol. Les ventes sur mobile et tablettes des sites de l’iCE40, qui s’affichent en hausse de 76% au 1er trimestre 2014 par rapport au 1er trimestre 2013, représentent en moyenne 19% de leur chiffre d’affaires.

La Fevad précise que 72% de ces ventes sont effectuées sur une application ou un site mobile, les 28% restant étant enregistrées par le site Internet classique de l’e-marchand.

 

L’ensemble de ces données sont consultables sur le site de la Fevad

 

 

 

# à lire aussi...

Digital : Les gains de productivité plafonnent …

Alors que toutes les entreprises misent aujourd’hui sur la fameuse transformation numérique…

Retail: les priorités des clients sont en train de changer…

Le trio historique prix, proximité et choix, qui a fait les beaux…

L’année TV 2018 : 1 média, 4 écrans…

« En 2018 plus que jamais, les 4 écrans – téléviseur, ordinateur,…

Expérience client : le magasin est loin d’être dépassé…

Si le e-commerce gagne chaque année un peu plus de parts de…