Quelques mois après avoir racheté une solution dédiée au mobile, Criteo annonce officiellement le lancement de sa solution publicitaire de retargeting sous iOS et Android.

 

Criteo avait racheté en juillet dernier la société de technologie mobile AD-X Tracking. Celle-ci lui permet de suivre, mesurer et analyser la performance des campagnes publicitaires mobiles sur «plus d’une centaine de réseaux publicitaires, DSP et autres solutions marketing».

Testée jusqu’à présent sur des marchés tests comme le Japon, l’offre de reciblage sur mobile de Criteo est désormais accessible dans 35 pays dont les Etats-Unis, désormais premier marché de la start-up française.

« Les appareils mobiles sont à l’origine d’un accroissement important des ventes de nos clients – jusqu’à 30% dans des marchés très matures  » précise Jonathan Wolf, Chief Product Officer de Criteo.

Criteo précise toutefois que son offre mobile « concerne uniquement les navigateurs Web » : elle n’est donc a priori pas intégrable aux applications qui représentent 80% du trafic mobile 

Si Criteo ne recible pas au travers des applications, Jonathan Wolf explique qu’il « s’agit d’une première étape dans le déploiement de notre solution mobile », ce qui n’exclut pas une évolution. Le français annonce d’ailleurs avoir intégré Ad-X Tracking, racheté cet été pour 9,2 millions d’euros. L’outil, indique Criteo, permet « d’améliorer la solution et d’offrir une mesure et une analyse des campagnes mobiles aux clients ».

Conscient que « le mobile est la plus grande transformation pour les annonceurs depuis le lancement du Web mondial », Criteo montre aisni qu’il n’a pas l’intention de se laisser distancer sur un marché des plus stratégiques.

Estimée par le SRI à 85 millions d’euros au premier semestre 2013 pour le seul marché français (search et display), la publicité mobile ne représente aujourd’hui que 6% des dépenses digitales françaises contre 14% aux Etats-Unis et 17% en Grande-Bretagne. 

En 2017, le mobile représentera plus d’un tiers des dépenses publicitaires digitales mondiales selon eMarketer.

Le mobile est aussi une tendance de fond du e-commerce :  de 1,4 milliard d’euros dépensés via mobiles en Europe en 2011 selon Forrester et les mobinautes devraient dépenser 19,2 milliards en 2017.

 

 

 

# à lire aussi...

Quand bien s’informer devient aussi vital que bien manger

L’information est en passe de devenir un produit de consommation courante. A…

L’avenir de la TV passera-t-il par le Web ?

Youtube, Facebook, Twitter ou même Google et Amazon… Ces derniers temps, les…

Relation client : l’humain reste primordial

A l’heure où l’on ne parle plus que d’intelligences artificielles, de transformation…

Relation client : 10 astuces pour (bien) utiliser les applications de messaging

Les services client devraient recevoir cette année plus de demandes entrantes via…