Et si la guerre annoncée entre les enseignes physiques et le ecommerce n’avait pas lieu ? 
Selon une étude Ifop-Wincor Nixdorf centrée sur les habitudes des consommateurs Français, l’achat en magasin n’est pas forcément mis à mal par le développement du commerce en ligne. Bien au contraire…

Le “on” et le “off-line” plus que jamais associés 

Si pour 62% des Français, le magasin reste le premier lieu d’achat, les consommateurs jouent désormais de plus en plus la complémentarité du « on » et du « off line » quand ils achètent. C’est ce qui ressort de la dernière étude Ifop/WincorNixdorf consacrée à nos comportements d’achat.

A deux ans d’intervalle, l’utilisation du mobile ou des tablettes dans les magasins physiques a beaucoup progressé : la moitié des Français interrogés disent maintenant s’en servir, contre 23 % seulement en 2012.
Loin de nuire à la présence humaine en magasins, l’utilisation du smartphone renforce au contraire la demande de contact des clients. 90 % des sondés disent ainsi solliciter les vendeurs en boutique ; ils n’étaient que 72 % à le faire en 2010

5 étapes-clés du parcours d'achat

Connecter les points de vente

Face à des clients qui en savent autant sinon plus sur les produits que les vendeurs, les auteurs de l’étude préconisent, outre une meilleure formation, de mettre à disposition de ces derniers des outils digitaux, tablettes et smartphones, de manière à leur permettre d’accompagner plus efficacement les consommateurs. 

En France « l’idée commence à faire son chemin mais il n’est pas si loin le temps où les directeurs de magasins coupaient les connections Internet pour éviter les comparaisons de prix […] Les distributeurs qui ne connectent pas leurs magasins vont perdre de plus en plus de ventes. Donner la possibilité aux clients de passer directement commande en magasin sur la tablette d’un vendeur devient la seule manière de clôturer une vente » estime Laurent Houitte, directeur marketing de WincorNixdorf. ».

Connecter les points de vente physiques est d’autant plus nécessaire qu’en cas d’indisponibilité d’un produit en magasin, un tiers des clients n’hésitent plus à aller sur Internet pour acheter ce qu’ils n’ont pas trouvé en boutique ; ils n’étaient que 22 % à le faire en 2012.  

L’étude a été réalisée sur internet du 17 au 22 avril 2014 auprès d’un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population français âgée de 18 ans et plus.

# à lire aussi...

Millennials et GenZ : Génération(s) vidéo…

Les deux générations les plus influentes aujourd’hui ont totalement intégré le storytelling…

Quel est l’impact du digital sur le métier de trader ?

On le sait désormais bien, le digital va bouleverser bien des milieux…

“Pas le temps, laisse çà au robot…”

Selon une étude, un Français sur deux aimerait pouvoir déléguer une partie…

Assistants vocaux: un enjeu crucial pour les marques

Déjà présents dans 2/3 des foyers américains, les assistants vocaux sont amenés…